Wanted1

  C'est leur truc, une gourmandise de sadique, facile et pas cher à perpétrer sur quelqu'un qui n'a rien demandé à part le fait de vivre décemment chez soi. Les harceleurs se goinfrent de ma maltraitance comme les enfants de friandises, en me privant de sommeil plusieurs nuits d'affilées pour ensuite apprécier du haut de leur insuffisance mentale, les effets dévastateurs sur ma santé.

  Une fois que je craque, et leur crache ma colère à travers les murs, ils rétrogradent, satisfaits, repus de leur malfaisance. Je le répète et ne cesserai de le seriner à qui veut bien l'entendre, y compris à celles et ceux qui choisissent de le nier pour plus de commodité, le harcèlement électromagnétique existe. Il consiste pour des individus profondément malveillants, et qui disposent d'un matériel high-tech de type laser, et/ou application sur smartphone, et/ou ampli relié à un générateur, et/ou four micro-ondes trafiqué, à envoyer des ondes électromagnétiques à travers les murs, via un détecteur de mouvement, en direction le plus souvent de la boite crânienne de la personne qu'ils auront choisi pour cible.

  Pourquoi ? Parce que tuer quelqu'un pour de vrai, c'est beaucoup mieux que tuer virtuellement en jouant à la console de jeu. C'est une des raisons et il est fort probable que les autres soient du même acabit. Je précise également que les crétins qui s'adonnent à ce petit jeu aussi dramatique que réel sont parfois bien loin de l'image que l'on peut avoir du délinquant notoire, car parfaitement insérés dans la société, tant professionnellement que socialement, transpirant la respectabilité par tous les pores de leur peau, et cependant rompus à une violence inimaginable.

  Je suis la preuve incontestable qu'on peut tuer son voisin pour rien !

Enregistrer