Screenshot_20180113-173114

Pour un adulte, la fréquence cardiaque au repos se situe généralement entre 70 et 80 battements de coeur par minute. Ce qui est loin d'être le cas lorsqu'on est réveillé par un bon tir d'ondes électromagnétiques dirigé par de très chers voisins, harceleurs à leurs heures perdues, et malheureusement celles-ci sont nombreuses.

Ci-dessus, graphique montrant un bon tir d'onde, lequel en une fraction de seconde a fait passer mon coeur de 78 bpm à 173 bpm, reçu le samedi 7 janvier à 6 h 45. D'ailleurs mon petit bracelet connecté considère cette période intégrée dans la zone d'exercice, sauf qu'à cette heure je n'exécute aucune pompe, ni n'effectue aucun marathon, je suis dans mon lit, à compter les moutons, en espérant pouvoir me rendormir un peu, voilà tout.

Un autre tir qui a fait passer mon coeur idem à 169 bpm, reçu le mardi 9 janvier 2018, encore plus tôt à 5 h 15 du matin, pour me punir d'oser exister je présume.

Screenshot_20180113-171717

Bien évidemment ces deux graphiques ne sauraient constituer une preuve de ma maltraitance aux yeux des autorités, aveugles par omission, néanmoins ils iront remplir la longue liste des autres éléments non probants ponctuant mon quotidien, afin de peut-être un jour, je dis bien peut-être, ouvrir les yeux désespérement clos de notre chère justice française.