connect-w-us-bg

  Les harceleurs sont des êtres prétentieux, se croyant les créateurs tout-puissants du matériel certes redoutable, qu'ils ont entre les mains et servant à ma maltraitance. Ils jouissent effectivement de ce pouvoir consistant à avoir mainmise sur tout le réseau électrique de mon logement, et user de ce dernier sans limite. Je dois cependant leur préciser - la fatuité du crétin, comme on le sait, empêchant ce dernier de tout discernement - qu'ils ne sont pas pour autant les inventeurs de l'électricité. Il me semble nécessaire de mentionner cette information pourtant évidente, étant donné le comportement grotesque et abusif que je peux parfois ressentir des individus trônant au-dessus de ma tête.

  Bref, j'ai peur pour eux qu'ils n'attrappent la grosse tête, et j'ai le regret de leur dire que leur nom ne figurera jamais dans l'anthologie des inventions de l'histoire mondiale, de même qu'il n'apparaitra jamais dans le dictionnaire, que ce soit le Larousse ou le Petit Robert, que leur fait d'arme ne sera jamais reconnu autrement que par une éventuelle procédure judiciaire qui les ferait tout aussi éventuellement passer par la case prison, sans pour autant que les dégénérés en question soient l'objet d'une chronique criminelle narrée par Pierre Bellemare à une heure bouche-trou sur une chaîne de TV secondaire. Enfin, les harceleurs ne sont rien, ou tout juste des citoyens ordinaires, formidablement inconscients de perdre leur temps à guetter au trou le moindre mouvement d'une cible, pour y répliquer grâce à un matériel dont ils auront été forcés de lire au préalable le menu pour savoir comment l'utiliser, à l'instar de tout individu lambda simple usager, et non pas inventeur.

  Cela ne sert pas à grand chose de tenter de raisonner le nombre incalculable d'individus se prenant pour Dieu, sous le seul prétexte qu'ils ont entre les mains un pouvoir, si petit soit ce dernier, de même qu'il est inutile de tenter de faire entrer un brin d'intelligence dans la tête des imbéciles presque parfaits dans leur tare, et qui me martyrisent sans même plus savoir pourquoi.

  Idem pour ce qui est de leur faire entendre qu'ils sont devenus les esclaves de ce qu'ils me font subir, en raison de cette contrainte, laquelle, malgré leur nombre, est une véritable chronophage de leur temps libre. Enfin, inutile de leur expliquer que la satisfaction immédiate éprouvée lors d'une agression envers moi-même, sera bien en-deça de leur frustration ressentie dans la durée, à ne pas avoir raison de moi et de ma désobéissance.

  Je sais fort bien que ces explications ne servent à rien, dans le sens où l'idiot ne deviendra jamais rusé, mais on garde toujours l'espoir cependant, que dans le royaume des crétins au sein duquel les harceleurs ont une place de choix, ceux-ci finissent par avoir un sou de lucidité quant à leur position de valets d'un système qui ne fait que les utiliser, avec des outils sans lesquels ils seraient nus comme des vers. Peut-être même, sans ces outils de haute-technologie, intégreraient-ils de nouveau et on l'espère pour eux, cette réalité de ce qu'ils n'ont jamais cessé d'être, de simples mortels.