crazy-alarm-clock-cartoon-vector-illustration-44051507

  Si il arrive régulièrement aux harceleurs de me réveiller toute la nuit, ce qui équivaut à un tir d'ondes électromagnétique environ tous les quart d'heure, les dégénérés qui me maltraitent choisissant dans le menu des tirs la puissance des ondes et leur durée, je connais cependant des nuits plus modérées.

  Ces dernières sont ponctuées depuis quelques semaines par des réveils programmés, se déroulant de la manière suivante : J'essuie quelques tirs d'ondes peu après le coucher (jamais avant 23 h), plus ou moins violents suivant l'humeur des harceleurs, et ensuite je peux espérer dormir jusqu'à 3 : 00 précise du matin, heure à laquelle je reçois un nouveau tir, modéré mais suffisant pour me réveiller, le tir suivant a lieu à 6 : 00 précise, puis 7 : 15, et enfin 8 : 15 le dimanche, au cas où j'aurais envie de faire une grasse matinée, ce qui n'effleure même plus mon esprit depuis maintenant trois ans.

  La qualité du sommeil sera dûe essentiellement à ma capacité à me rendormir le plus rapidement possible entre chaque tir. Entre 3 h et 6 h, j'ai tout intérêt à faire fissa, malheureusement, j'ai tendance à me rendormir plus d'une heure après le premier tir, ce qui me laisse cependant l'opportunité, dans le cas où je me rendorme vers 4 h 30, de connaître un nouveau cycle long jusqu'à 6 h, heure du prochain tir. A partir de ce moment c'est aléatoire. Calculs faits, je peux espérer dormir environ 5 heures les nuits modérées, soit 3 cycles longs. Une merveille !!! Je précise qu'on estime une nuit correcte pour un adulte à un minimum de 4 cycles, pas trop fractionnés si possible.

  Pour récapituler la semaine passée : La nuit du samedi 1er au dimanche 2 juin, j'ai été réveillée toute la nuit, aucun cycle long, tout juste quelques microsiestes, du 2 au 3 juin nuit modérée, du 3 au 4 juin, réveillée toute la nuit (je travaillais toute la journée le mardi), la nuit du 4 au 5 juin nuit modérée ainsi que celle du 5 au 6 juin, la nuit du 6 au 7 juin, réveillée toute la nuit (je travaillais toute la journée vendredi), la nuit du 7 au 8 juin, nuit modérée, et celle du 7 au 8 juin, soit la nuit dernière, modérée également.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer