C'est le but des persécuteurs à qui la victime refuse d'obéir. C'est les vacances scolaires, ma présence insupporte mes bourreaux plus que d'ordinaire. Dans leur esprit dévasté, et l'exacerbation de la haine qu'ils ont contre moi, je les empêche de vivre cette période de congés telle qu'ils la souhaiteraient.

  Je suis celle qui les empêche de..., une entrave à leur oxygène respirable, un blocage au bon déroulement de cet entre-soi qu'ils apprécient tant. C'est tellement plus légitime alors de me maltraiter, et cela justifie tellement plus la perpétration de cette maltraitance gravissime.

  Tout est si parfaitement installé dans leur bien-pensance, qu'il ne saurait être question de m'accorder une autre place que celle du parasite, quitte à se priver, se mortifier, se châtier suffisamment en cette sainte période, pour prouver que leur action à mon égard est justifiée et infiniment fondée.

  En fait, c'est moi qui les prive d'une existence paisible, laquelle voudrait qu'ils se retrouvent entre eux pour fêter les Rameaux et l'agneau Pascal comme il se doit, sans que la pestiférée du rez-de-chaussée ne pollue de sa seule et modeste présence, cette souche familiale aussi solide que rompue au pire.

  La nuit dernière, je méritais donc bien ces actions barbares ininterrompues, les tirs d'ondes électromagnétiques crevant volontiers la nuit et ses murs pour parvenir jusqu'à mon pauvre cerveau déjà en capilotade. Action non reconnue bien sûr par la décence inspirée de mon ou ma tortionnaire du moment, lequel ou laquelle, sous peu, distribuera oeufs en chocolat et autres friandises de Pâques à sa tribu, la seule et l'unique légitime en ce monde venimeux.

rameaux_bb

au plus haut du fiel !

Enregistrer

Enregistrer