Mes entrées et sorties sont systématiquement ponctuées de bruits aussi divers que variés afin de me signaler : “tu sors de chez toi on le sait ! Tu rentres chez toi on le sait”. Idem pour le moindre déplacement effectué chez moi, j'ai le droit à tous types de répliques chéries par des individus qui s'ignorent, et guidés par la crétinerie, cette dernière n'ayant pas d'âge.

  "Ben oui, et quoi d'autre ?"

  C'est ce que j'ai répondu au harceleur de service hier matin en entrant dans la salle d'eau et après avoir reçu un clic audible comme ultime marque de mécontentement. J'ai ajouté que cela ne changeait rien à la donne et que je continuerai tous les matins à passer par la salle d'eau. Point barre. Puis plus rien. Ces petits bruits sont fait pour ronger le quotidien d'une personne harcelée et déjà éprouvée par le manque de sommeil dû à des tirs d'ondes électromagnétiques. Ils sont distribués par ces mêmes individus qui s'autorisent à peu près tous les droits, parfois en dépit du bon sens, juste pour prouver qu'ils ont le pouvoir. Le seul pouvoir que j'ai me concernant c'est de rester de chez moi, et leur offrir une présence qu'ils ne supportent pas. Je leur ai déjà dit, c'est ma petite victoire. Aujourd'hui, je maintiens.