17 mars 2018

Journée mondiale du sommeil

  C'était hier, alors qu'un nombre grandissant de spécialistes tirent la sonnette d'alarme concernant le manque de repos dû à l'usage prolongé des écrans, notamment par les adolescents, d'autres sont privés intentionnellement de sommeil par des individus retors utilisant un matériel diabolique à cet effet.   Conclusion, pendant qu'on fabrique des imbéciles à la pelle, devenus incapables de lever les yeux de leur smartphone, d'autres perdent des neurones au kilo en raison d'une torture inavouable perpetrée par des citoyens... [Lire la suite]

15 mars 2018

Vénerie sur un être humain

  Les vacances sont terminées, aucun doute là-dessus. Je ne sais ce qui m'a valu une hostilité en veille durant une petite quinzaine de jours, peut-être la présence d'une progéniture bouleversant quelque peu l'agressivité usuelle de l'emploi du temps de ses parents, ou tout simplement la gentille petite famille partie en congés et laissant place à des pions un tantinet moins abjects en matière de maltraitance.   Toujours est-il que depuis le début de la semaine, je suis à nouveau privée de sommeil, et connait à nouveau... [Lire la suite]
Posté par Elea_proscrite à 17:17 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :
13 mars 2018

Monseignôre le harceleur

  Hier soir, j'ai encore péché en ayant le malheur de chantonner. Le pion du moment, et probablement seigneur du bunker au-dessus de ma tête, a ce qu'on appelle tiquer sur ma fredonnette, en perpétrant un puissant clic audible sur mon pauvre chauffe-eau*, survivant tant bien que mal à ce traitement. Sur ce, je répliquai en disant courtoisement au harceleur, à travers le mur bien sûr, que ce n'était pas de ma faute si je n'avais pas une voix de ténor mais plutôt de casserole et ajoutai que cela lui ferait du bien à lui aussi... [Lire la suite]
Posté par Elea_proscrite à 17:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
07 mars 2018

Torture à distance, hypothèse sur les sensations des bourreaux

  Qu'éprouvent les individus qui me harcèlent lorsqu'ils m'envoient des décharges à distance ? Que se passe-t'il à ce moment au sein de leur cerveau de citoyen ordinaire ? Le harcèlement électromagnétique diffère des autres formes de torture, et adjuge à la lâcheté un caractère paroxysmique, en ce sens que les tortionnaires ne voient pas leur victime de visu, leurs yeux ne croisent pas les miens, ce qui permet de les distancier de ce qu'ils font, et de minorer la gravité de leurs actes.   En 2010, des producteurs ont eu la... [Lire la suite]
Posté par Elea_proscrite à 18:38 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,
06 mars 2018

Harcèlement, analyse d'une situation donnée

  Hier matin, un fourgon d'une entreprise de peinture et décoration s'est garé pile devant chez moi, en prenant soin cependant de ne pas déborder sur ma porte d'entrée. Je l'avais déjà vu ponctuellement garé devant l'immeuble. Au moment où je m'apprêtais à sortir, un bruit de perceuse a tonitrué au-dessus de ma tête.   Vers 12 h 30, le camion est reparti, heure à laquelle beaucoup d'entreprises s'arrêtent de travailler pour aller déjeuner. Dans l'après-midi pas de camion, je soupçonne en revanche une milice du département... [Lire la suite]
Posté par Elea_proscrite à 11:32 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
01 mars 2018

La haine chevillée au tir d'onde

  C'était hier soir au coucher, de ces tirs d'ondes électromagnétiques suffisamment furieux pour vous faire décoller tout le haut du corps de votre lit. On dit que les ondes ne se voient pas, la haine qui s'y niche non plus, mais on peut les sentir toutes deux au centuple.   Le ou la harceleuse au-dessus de ma tête à ce moment précis, débordait de haine, et un assouvissement de cette dernière se faisait impérieux. Pourquoi ? Parce qu'il ou elle savait qu'il n'y aurait pas d'autres tirs ensuite, du moins pas avant le petit... [Lire la suite]

25 février 2018

Férocité en veille

    Il semblerait que les harceleurs “principaux” ne soient pas là. Du coup, une intendance semble (là aussi) avoir été diligentée pour maintenir une surveillance académique je dirais, et accompagnée d'une agressivité modérée si j'en juge par les dernières nuits passées relativement stables. Quelques décharges cependant au petit matin, afin de me faire comprendre que le matériel est toujours là, prêt à l'emploi, et les utilisateurs également. Demeure aussi cette intéraction des persécuteurs avec les appareils électriques... [Lire la suite]
Posté par Elea_proscrite à 11:36 - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , , ,
18 février 2018

20 % de sommeil par nuit

Bruand à gorge blanche   Le Bruand à gorge blanche est un passereau qui représente un grand intérêt, notamment pour les chercheurs américains, car il a cette particularité de pouvoir voler plusieurs jours d'affilée sans dormir. Intéressant pour l'armée lors de missions de longue haleine, souvent interrompues, voire échouées en raison de la fatigue de ses soldats. Idem pour le système capitaliste qui voit dans l'étude de cet oiseau l'espoir d'une rentabilité plus efficace de la part de ses salariés d'esclaves. Johnathan Crary... [Lire la suite]
Posté par Elea_proscrite à 10:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
17 février 2018

Quand on tombe dans l'eau, la pluie ne fait plus peur

  Dans les précédents logements, je suis toujours partie avant de laisser le harcèlement s'installer. Je m'étais rassurée en me disant que j'étais tombée deux fois de suite sur des crétins. Au troisième déménagement je ne pouvais plus me mentir. J'ai attendu et sondé mon environnement, j'admets, pétrie de trouille au départ par les différents procédés d'intimiditation mis en place dans ma persécution. Les crissements de pneus des véhicules des harceleurs, les coups de fils anonymes dont un particulier car pas de coupure au... [Lire la suite]
Posté par Elea_proscrite à 18:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
13 février 2018

Boucle d'or et les trois ours

  Elle a un prénom doux, deux syllabes qui glissent comme de la soie, et qui ne collent pas du tout avec la haine. Mais existe-t'il un prénom plus disposé qu'un autre à coller avec la haine ? Le sien est d'origine germanique, bon et alors ? On ne va pas faire de raccourci scabreux non plus. Non, Aldolf au féminin n'existe pas, rassurons-nous. On donne aussi des caractères aux prénoms, le sien équivaut à celui d'une personne franche et entière, passionnée. Mais quand on se penche sur les prénoms, on s'aperçoit qu'aucun n'a d'avis... [Lire la suite]
Posté par Elea_proscrite à 11:19 - Commentaires [1] - Permalien [#]