Troisième nuit quasi-blanche d'affilée, la pire d'ailleurs, sur les trois. Pas grand chose à dire sur les tortionnaires du moment, toujours aussi planqués dans le logement dédié à la brutalité. Durant mes multiples tentatives d'endormissement, j'imaginais une bande d'ados concentrés sur leur toute nouvelle console, avec cette frénésie des mains tremblantes d'excitation sur la manette offrant tout un panel de possibilités pour tuer l'ennemi du jeu dernier cri, sauf que, les tortionnaires ne sont pas une bande d'ados, la console n'en est pas une, et l'ennemi n'est pas virtuel, c'est un être humain, une femme, tentant désespérement de trouver le sommeil dans son lit.

  Comme poussée d'adrénaline, on a fait mieux. Quant à l'ennemi à abattre, il n'en mérite peut-être pas tant. D'ailleurs, dans les jeux d'action, les étapes ne sont pas si simples à franchir, il y a des obstacles, l'ennemi est armé lui aussi, bref, l'équilibrage des forces peut permettre d'être sasisfait quand, enfin, et après de multiples rebondissements, et autres multiples pièges auxquels on a échappé, une superbe musique nous avertit qu'on a gagné la partie, et que nos points de vie sont conservés, car oui, le joueur peut mourir aussi, virtuellement bien sûr. Dans ma situation, il n'y a que moi qui meurt à la fin, et je ne suis pas virtuelle, la foutue vie des tortionnaires joueurs, est sauve, quoi qu'il en soit. Bref, ces crétins ne prennent aucun risque.

   Me concernant, j'ai quelque mal à imaginer la poussée de dopamine qui peut surgir de cerveaux emprisonnés dans une telle lâcheté. Non seulement les harceleurs ne frappent aucun ennemi en mesure de leur tenir tête, l'ennemi, moi-même, inventé de toute pièce par une famille de refoulés, n'a pas d'arme, et on le frappe lorsqu'il est dans une situation particulièrement vulnérable, en l'occurrence, lorsqu'il essaie de trouver le sommeil. J'aimerais qu'on m'explique, mais il n'y a aucune explication à trouver dans les esprits tordus qui me persécutent, rien, nada.

Les individus harcelés ci-dessous aimeraient sans doute également qu'on leur explique. C'était le 27 avril dernier, lors d'un rallye international dédié aux individus ciblés par harcèlement électromagnétique et/ou en réseau, et/ou avec V2K, et/ou avec traque furtive (gangstalking), et/ou victime de contrôle mental (mind control). Il faut de tout pour faire un monde...

Merci à eux.

 

Seoul TI27-04

Manifestation d'individus ciblés à Seoul. 27 avril 2019.

Sacramento2019

Manifestation d'individus ciblés à Sacramento. 27 avril 2019

 

ManifTokyoavril2019

Manifestation d'individus ciblés à Tokyo. 27 avril 2019