Elle a un prénom doux, deux syllabes qui glissent comme de la soie, et qui ne collent pas du tout avec la haine. Mais existe-t'il un prénom plus disposé qu'un autre à coller avec la haine ? Le sien est d'origine germanique, bon et alors ? On ne va pas faire de raccourci scabreux non plus. Non, Aldolf au féminin n'existe pas, rassurons-nous. On donne aussi des caractères aux prénoms, le sien équivaut à celui d'une personne franche et entière, passionnée. Mais quand on se penche sur les prénoms, on s'aperçoit qu'aucun n'a d'avis négatif. C'est un peu comme avec l'astrologie, tous les signes ont leur part attractive. On croit à l'influence des prénoms ou des signes, suivant ce qu'on aimerait au préalable y trouver. C'est pour cela que j'ai cherché le sien, pour voir à quoi il correspondait, si il pouvait se nicher derrière l'étymologie de ce prénom une tendance à la méchanceté, mais je n'y ai rien vu de tel.

  Hier soir, elle était là, plus connectée chez moi que je ne le suis moi-même. Je l'appelle boucle d'or parce qu'elle a les cheveux blonds. Elle est plutôt jolie, mais je crois bien que je ne la reconnaitrais pas si je la croisais, ce qui ne m'est pas encore arrivée. Je ne l'ai vue qu'en photo, tentant un décryptage là aussi du visage qui pourrait m'en apprendre un peu plus sur son rapport avec la haine qu'elle a envers moi, mais j'ai eu beau scruter le plus infime de ses traits, rien ne s'est passé de providentiel. Elle a un doux prénom, elle est plutôt jolie et je suis l'objet de sa haine, un point c'est tout, mais le point pèse lourd.

  Je me demande où elle a dormi cette nuit pendant qu'on me mitraillait le crâne. Etait-ce elle au-dessus de ma tête, ou était-elle à l'abri pendant qu'un des ours oeuvrait avec application à ma maltraitance ? Une voiture que je connais bien est partie ce matin à mon lever, peut-être un leurre, peut-être pas. Même quand un pion s'en va, il y en a toujours un qui reste, celui qui a sans doute bien dormi.

  Que fait boucle d'or quand on me prive de sommeil ? Qu'éprouve t'elle alors ? Question qui restera en suspens, la réponse est tellement connue qu'elle mérite d'être oubliée dans l'instant. Les trois ours, sa meute, sa garde rapprochée, ne sont peut-être pas trois, en tous les cas pas en même temps, mais ils sont là, aux aguêts et beaucoup moins sympathiques que ceux du conte des frères Grimm, lesquels pourraient bien se retourner dans leur tombe face à ce transfert ignoble de leur douce histoire.

  Une chose est sûre, la boucle d'or au-dessus de ma tête peut bien jouir aujourd'hui, car l'après-midi de travail va s'avérer très longue pour moi.