Bien sûr l'élément ci-dessus ne constitue pas une preuve.
Il viendra cependant s'ajouter à  la longue liste

d'éléments non probants accumulés durant toutes ces années de maltraitance.

N'oublions pas que ce qui n'est pas probant aujourd'hui
le sera peut-être demain.