10 juillet 2018

"Aux armes citoyens !" Formez vos bataillons harceleurs !

Les français en osmose, on y croirait presque...   Des citoyens, les harceleurs sont, des armes, les harceleurs ont, sans nul doute possible. Sans nul doute aussi ils iront ce soir chanter "La Marseillaise" avec ce sentiment d'appartenance à une Patrie, celle des Droits de l'Homme. Qu'en font-ils des Droits de l'Homme, celles et ceux qui me torturent chaque jour et chaque nuit en m'envoyant de bons tirs d'ondes électromagnétiques dans le crâne ? Ils, elles vont fanfaronner, en bonne petite famille bien française, bien... [Lire la suite]
Posté par Elea LP à 20:25 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,

07 juillet 2018

Rammstein vs harceleurs

  Après que le son de mon ordi ait été coupé une énième fois – j'avais osé mettre la radio à un volume plutôt bas mais c'est interdit par les harceleurs - et même si je ne peux affirmer que c'est là l'oeuvre de l'autocrate de service, étant donné les bons tirs d'ondes électromagnétiques reçus dans le ventre en tentant de me reposer un peu en début d'après-midi, je me permets tout de même de mettre en route ma chaîne hi-fi avant que ces salopards de persécuteurs ne la détraquent elle aussi.   Voilà qui sera systématique,... [Lire la suite]
Posté par Elea LP à 18:53 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,
04 juillet 2018

Réduire à l'esclavage en privant de sommeil

  Celui qui ne s'assume pas, alias le flagorneur, et agresseur de femme seule, était là hier soir, et ce midi c'était sa copine, la palme ! Peut-être ont-ils oeuvré tous les deux cette nuit, en cœur, histoire de s'émoustiller mutuellement. Peut-être qu'ils se sont pris pour le couple qu'on voit dans le film "tueurs nés", gloussant de leur petit pouvoir. Question : Ont-ils fait cela à deux ? Cela les a-t'il plus excités de torturer en étant au diapason ? Ont-ils atteint l'orgasme plus facilement ?  ... [Lire la suite]
Posté par Elea LP à 17:55 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,
03 juin 2018

Toute la nuit... Je m'en doutais

  Je n'en attendais pas moins, du (de la) propriétaire de la polo garée devant ma fenêtre depuis vendredi soir. L'ordure s'est lâchée la nuit dernière, et probablement que je ne la verrais pas repartir, sa lâcheté lui interdisant de m'affronter de visu, surtout sans son petit matériel à la main. Quand l'heure de la fin de son intendance, sous-entendu de ma torture, aura sonné, elle laissera la place à Monseignôre et son ego démesuré, dixit le flagorneur, lequel réintégrera ses pénates.   Trois années de courriers anonymes... [Lire la suite]
30 mai 2018

Mal de mer provoqué

  C'était la nuit dernière, j'avais mis mes réveils en route après de multiples attaques vers la tête, en l'occurrence des tirs d'ondes électromagnétiques pas très puissants mais suffisants pour empêcher tout endormissement.   Vers minuit, après une longue journée de travail, et sachant que je devais me lever de nouveau le lendemain, je ripostai en mettant des sonneries, comme toute personne agressée de manière gratuite. Normalement, j'ai interdiction de me mettre sur le dos car cela ne plait pas aux dictateurs au-dessus... [Lire la suite]
Posté par Elea LP à 18:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
20 mai 2018

A l'attention du pion au-dessus de ma tête

  Nous sommes le dimanche 20 mai 2018, c'est le week-end de la Pentecôte, et je ne dirais pas que les propriétaires, mais plutôt les habitués du logement puant au-dessus de ma tête sont absents. Un pion, élément de la famille, ou ami, était donc chargé cette nuit et peut-être lui ou un autre pion la nuit précédente, de me canarder de tirs d'ondes électromagnétiques afin de satisfaire son petit ego de persécuteur en mal de pouvoir,  à l'instar de tous les participant(e)s à mon harcèlement. Je m'adresse donc au capo de la nuit... [Lire la suite]
Posté par Elea LP à 16:21 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

19 mai 2018

Torturée avec interdiction de s'énerver

  Hier soir, je suis rentrée du travail fatiguée comme à mon habitude, ayant oublié depuis belle lurette ce que voulait dire être en forme. Les hostilités sonores ont commencé aussitôt après avoir refermé ma porte d'entrée derrière moi, mais je les ai ignorées, faute de mieux et d'envie.   A un moment donné, j'ai entendu une femme dans la rue dire à ce qui semblait être une copine, "Oh ! Je me suis fait mitraillée, bombardée !" en parlant de sa voiture soit-disant sale, ensuite, le silence total s'est installé durant un... [Lire la suite]
Posté par Elea LP à 11:14 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,
17 mai 2018

Travailler malade

  Continuer à travailler tout en étant malade en raison du harcèlement, est un exercice périlleux. Je n'arrête pas de tricher de manière à me trouver toujours sur le fil entre exercer une activité suffisante pour assurer ma sécurité financière, voire mettre un peu d'argent de côté pour payer un avocat en cas de procédure judiciaire, et parvenir à me reposer pour ne pas mettre le peu d'énergie qui me reste dans la ligne rouge. Je jongle donc, en inventant ici des indisponibilités et là des possibilités de travailler sans trop... [Lire la suite]
15 avril 2018

Personne ?

    La nuit dernière, après quelques tirs d'ondes électromagnétiques de circonstance, afin, j'imagine, de ne pas laisser retomber la pression exercée à mon encontre, les harceleurs m'ont laissée dormir. Cela méritait d'être mentionné, étant donné la rareté des fois où ils me laissent embrasser les bras de Morphée, même après le lever du jour.   Cela dit, et malgré ce jour dominical, à 7 h 45 j'étais réveillée, et à 9 h, debout, routine étant prise des réveils multiples. Aussi, contrairement à tous les autres jours,... [Lire la suite]
Posté par Elea LP à 10:19 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,
09 avril 2018

"La lâcheté est la ressource des poltrons"

  C'est sans doute ce qui me vaut, en partie, l'acharnement du moment. Quelque part, j'ai mis ledit flagorneur - pour rappel le type fringuant nichant dans l'appartement au dessus de ma tête - face à sa lâcheté, et son orgueil de mâle en pleine puissance en a pris un coup. Ajouté à cela, mes ripostes quasi-systématiques à chaque salve d'hostilité, entamant quelque peu son ego et l'excroissance de ce dernier, ce qui n'arrange rien.   La première année de tirs d'ondes électromagnétiques, j'ai également essuyé toutes sortes... [Lire la suite]