13 juin 2019

L'apnée de trop

   Des apnées provoquées par des tirs d'ondes électromagnétiques dans le cou, j'en ai déjà subies une certaine quantité depuis le début du harcèlement, et j'en subirai encore, à l'instar de celle de la nuit du 31 mai au 1er juin 2019 où une énième onde, sévère, provoqua une apnée mémorable, comme déjà tant d'autres. Inutile de dire que les quelques secondes qu'il me fallut pour reprendre mon souffle durèrent une éternité. Ce n'est pas la première fois que cela arrive, en revanche, la nouveauté fut la douleur qui suivit. Ça,... [Lire la suite]
Posté par Elea LP à 15:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

30 mai 2019

Ce bon vieux balai

   Outre la privation intentionnelle de sommeil afin de mener leur proie vers un déraillement certain, j'avais déjà parlé de cette pyrogravure faciale, affectionnée par les harceleurs, et qui consiste à provoquer, le plus souvent sur le visage de la cible, des démangeaisons irrépressibles, via probablement le même matériel utilisé pour envoyer des tirs d'ondes électromagnétiques partout dans les autres endroits du corps, y compris intracrâniens.    Aussi, les nuits étant ce qu'elles sont, très chaotiques, je tente... [Lire la suite]
19 mai 2019

Le tas

   Le sadisme, ce jour-là, avait une forme noire et trapue, grossière, la tête enfoncée dans un cou semblant dépourvu d'épaules. De loin, j'observais cette masse penchée très probablement sur un téléphone. Je l'avais déjà aperçue plusieurs fois mais jamais de près, j'aurais pourtant bien voulu plonger mes yeux dans ceux de ce bipède qui m'avait, une fois de plus, mitraillé la tête de tirs d'ondes éléctromagnétiques. C'était dans la nuit du 16 au 17 mai dernier, les tirs intrâcraniens n'avaient pas été douloureux mais... [Lire la suite]
15 mai 2019

J'avais oublié un truc...

   10 h 30, lundi 13 mai 2019, la nuit avait été correcte, tout juste quelques tirs d'ondes électromagnétiques au coucher, un ou deux en milieu de nuit, de même au petit matin, sans plus, j'ai envie de dire. Alors que j'allais sortir pour aller travailler, je m'aperçois au moment de refermer ma porte d'entrée, que j'ai oublié mon lecteur mp3, indispensable à mon apaisement psychique, là aussi, j'ai envie de dire.    Du coup, je rentre de nouveau chez moi pour le prendre et repousse la porte du plat de la main, la... [Lire la suite]
Posté par Elea LP à 17:48 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
13 mai 2019

L'hôpital psychiatrique, la rue ou la tombe

    Les harceleurs, selon leur bon vouloir d'autocrates, ont à choisir entre ces trois options concernant la disparition de leur proie. Suivant comment la cible va réagir, ils pourront éventuellement changer de direction en cours de route, sans aucun problème, le temps est de leur côté. Si par exemple une des options choisies est la rue, ils essaieront de faire perdre son travail à la cible, de manière à ce que privée de son gagne-pain, et incapable de retrouver un autre emploi en raison de la torture subie, tirs... [Lire la suite]
08 mai 2019

Perinde ac cadaver

   Les nuits blanches ou quasi-blanches dépassent de nouveau en quota les nuits correctes sur une semaine. Si la privation intentionnelle de sommeil en tant que telle est une torture, que dire lorsqu'elle utilise pour ce faire, des tirs d'ondes électromagnétiques envoyés tout droit dans le cerveau d'une cible ? Rien, il n'y a rien à dire de plus.    Le sadisme ne s'explique pas, ni la médiocrité des individus qui perpétuent une telle abjection. Pourtant, les questions surgissent avec toujours autant de verve,... [Lire la suite]

01 mai 2019

Pion payé double ?

   Si je fais la rétrospective des nuits durant lesquelles j'ai été le plus ciblée par tirs d'ondes électromagnétiques depuis cinq ans, et même si il y a une part aléatoire dans l'intensité ou la modération du harcèlement, suivant les humeurs des pions, leur disponiblité, leur degré de sadisme à tel moment, etc., il apparaît néanmoins que les nuits du mardi au mercredi arrivent statistiquement en tête en matière de brutalité.   Je n'y ai pas échappé cette nuit, malgré que les tirs d'ondes n'aient plus rien à voir... [Lire la suite]
Posté par Elea LP à 11:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
01 avril 2019

Les banderilles invisibles

   Dans le monde de la tauromachie le mot trastos correspond au matériel que l'on donne à un homme, une fois ce dernier devenu matador. Ledit matériel est composé de piques, ayant pour but dans un premier temps d'exciter le taureau en le ciblant au garrot, ensuite de provoquer des hémorragies et un épuisement plus rapide. Dans un second temps, on utilise des banderilles afin de cisailler les nerfs, toujours au garrot, de manière à ce que le taureau n'ait plus les moyens de relever suffisamment la tête pour charger. Pour... [Lire la suite]
13 mars 2019

Eructations en folie

   Moi aussi, je suis au-dessous des 7 heures, très largement même, depuis plus de six ans maintenant, et ce n'est pas en raison d'écrans allumés trop longtemps, ni d'un travail aux horaires décalés. A l'instar de centaines d'autres personnes en France, mon sommeil est rompu en raison d'individus profondément malveillants m'envoyant des tirs d'ondes électromagnétiques dans le crâne et dans tout le corps à un rythme soutenu. Malgré toute la subtilité qu'ils déploient parfois, selon quel pion est aux commandes, aucun répit... [Lire la suite]
Posté par Elea LP à 17:07 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :
21 février 2019

Mener à la démence ?

   C'est sans doute le but de la privation intentionnelle de sommeil, à défaut de tuer dans le temps imparti. J'entends dans un documentaire télévisé qu'une des causes des erreurs judiciaires, ce sont les aveux extorqués grâce à la privation de sommeil lors de gardes à vue menées de manière particulièrement brutale. On peut intimider, molester, voire frapper un individu, si celui-ci est innocent, il peut tenir le coup. En revanche, si on le prive de sommeil il a peu de chance de sauvegarder sa solidité mentale, et avouera... [Lire la suite]