03 février 2018

A la gloire de Saint(e)-Sadique

   La nuit dernière, les amants diaboliques, dixit le couple de trentenaire faisant office de voisins, semblaient absents, je dis bien semblaient, car contrairement à eux je ne possède aucun laser me servant d'oeilleton pour voir à travers les murs. Je suppose donc avoir eu droit au ou à la sadique de service, méritant en son royaume d'être sacralisé(e,) si j'en juge par la nuit chaotique que je viens de passer. Un premier tir d'ondes envoyé là ou la perversité du sadique en question l'exige, ne m'a pas laissée grande... [Lire la suite]

20 janvier 2018

L'attrape-coeurs

 Chute vertigineuse de mon rythme cardiaque entre fin décembre, période pendant laquelle je n'étais pas chez moi et début janvier, date de mon retour. Moins d'une heure de sommeil profond depuis une semaine. Les harceleurs, famille vertueuse jusqu'au bout des ongles, m'envoyant décharges sur décharges toutes les nuits. Normalement, lors d'une privation de sommeil (classique), la pression artérielle augmente, le pouls s'accélère, et une prise de poids significative intervient après plusieurs jours, l'appétit se décuplant pour... [Lire la suite]
22 novembre 2017

Les pupilles invisibles d'Harvey Weinstein

  La nuit dernière, un sadique de service, je ne sais lequel, avait décidé de m'envoyer des tirs d'ondes électromagnétiques ailleurs que dans la tête, dans un endroit du corps dit intime, si toutefois l'intimité revêt encore quelque sens dans la vie d'une personne épiée 24H/24 7j/7, dans le moindre de ses mouvements. Bref, notre gaillard ou gaillarde - car ce genre de perversité se trouve aussi chez la femme harceleuse - a peut-être eu une pulsion, c'est ce qu'on dit des violeurs.   Admettons que ce soit un homme, soit... [Lire la suite]
16 novembre 2017

Matraquage

  Depuis quelques jours mon harcèlement a repris de manière féroce, et ma désobéissance me coûte chère. Les tirs d'ondes électromagnétiques de tout acabit fusent en direction de ma tête et de tout mon corps, des ondes courtes, des modérées, des longues, provoquant tantôt nausée, sensation de piqûres d'aiguilles, échauffement dans la tête, déflagrations intracrâniennes, sursauts dûs à la puissance des tirs, etc.   Outre mon refus d'obéir à leurs injonctions m'ordonnant de ne pas broncher CHEZ MOI, cette recrudescence de la... [Lire la suite]
07 novembre 2017

Séquelles

  Malgré une baisse (pour le moment) de l'intensité de mon harcèlement, la fatigue est prégnante, et les pertes de mémoires récurrentes. Je continue également de transformer les mots, comme par exemple intensité que je viens d'écrire ci-dessus, persuadée que sa véritable orthographe était intensivité, alors que je n'avais jamais fait de telles erreurs avant d'être harcelée par tirs d'ondes électromagnétiques directement dirigés vers ma boite crânienne.   L'épuisement est général même si je dors mieux, et mes nuits... [Lire la suite]
14 octobre 2017

En mode survie

  Chaque soir, en rentrant chez moi et après avoir refermé la porte de mon logement, je suis en mode survie. L'ambiance malsaine emplit tout l'air respirable, et une sorte d'apnée à durée indéterminée commence alors.   Je ne peux m'empêcher d'imaginer une araignée tapie dans un coin du mur, celui au-dessus de ma tête, là où se tiennent les harceleurs, aux aguêts de leur proie et leur piège parfaitement tendu, au fil près. Si j'ai cette chance que le harcèlement ne me poursuive pas hors de mon appartement, je ne peux que... [Lire la suite]

23 septembre 2017

Appelé le 17

  Généralement quand on appelle le 17 en pleine nuit, c'est que ça ne va pas fort. Ce fut mon cas dans la nuit du 21 au 22 septembre dernier. Je travaillais toute la journée le lendemain, le(la) sadique de service le savait sans doute et avait décidé de camper dans la chambre au-dessus de la mienne toute la nuit, pour me canarder de tirs d'ondes électromagnétiques, histoire peut-être de remplacer sa console de jeu par ma tête, et faire monter un brin son adrénaline de crétin.  Après des tirs digne d'une artillerie de... [Lire la suite]
Posté par Elea_proscrite à 18:53 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,
09 septembre 2017

La terre peut bien se briser...

   Une guerre, un ouragan, un tremblement de terre, peu importe ce qui se passe dans le monde pour les harceleurs et leur statut ultra-gâté d'individus épargnés. Tout leur est dû, leur confort, leur train de vie privilégié, leur bien-être, et leur crétinerie cela va s'en dire.   Il peut bien se passer toutes sortes d'horreurs terrestres que cela ne les concerne aucunement, tout juste un tressautement de sourcil chagrin, avant de retourner à leur sale besogne, seul comportement qui vaille la peine aux yeux de ces... [Lire la suite]
Posté par Elea_proscrite à 18:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
22 juin 2017

Le chêne et le roseau

  La journée du mardi 20 juin fut particulièrement difficile en raison de la chaleur, du travail, et d'une privation de sommeil plus intensive de la part des harceleurs, saisissant au vol cette occasion rêvée leur autorisant grâce à la météo caniculaire de jouir un peu plus de ma maltraitance. Comportement difficile à comprendre ? Nullement pour des citoyens ordinaires dont le plaisir ultime se trouve niché au coeur même de la souffrance d'autrui. Aussi, tout support leur permettant d'accroître ce plaisir, certes malsain, mais... [Lire la suite]
Posté par Elea_proscrite à 16:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
19 juin 2017

La fabrique des crétins

  Il y a quelque chose de scolaire dans le harcèlement collectif, voire de primaire, de “Nananère !” en fait. J'imagine souvent les personnes qui me harcèlent croiser les deux mains niaisement en direction du sol de leur vaste logement, et faire “Nananère...Euh ! On t'a eue !”, après m'avoir canardée de toutes sortes de bruits sonores, et autres tirs d'ondes électromagnétiques la nuit, alors que tous les chats sont gris.   On ne peut pas faire grand chose face à la bêtise quand elle est liée à la méchanceté non reconnue... [Lire la suite]
Posté par Elea_proscrite à 18:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,