21 août 2018

Au-dessus des lois

  C'est la position des harceleurs. On ne pourra pas leur reprocher après cela d'être dans la toute-puissance, à l'instar de blingbling (harceleur en chef), et toute sa petite famille, dictateurs chroniques et indétrônables, régissant ma vie au milimètre, décidant ici ou là, de châtier mon minimum vital. Même mon silence mérite d'être puni.   Ce fut le cas le week-end dernier, particulièrement la nuit de samedi à dimanche, les harceleurs estimant qu'il était grand temps de me faire payer une des mes fautes les plus... [Lire la suite]

18 août 2018

Un pion est un pion

  Dans ma situation de harcelée, le pion est un individu plutôt ignare et docile, n'ayant trouvé d'autre moyen dans sa vie normée que de s'exercer dans l'art de nuire à autrui, en choissant de préférence une proie facile, une femme seule par exemple, sa profonde lâcheté l'empêchant de se mesurer à quelqu'un revêtant quelque égalité dans la force.   Le pion peut être un homme ou une femme, citoyen très ordinaire, de tout âge et de toute condition, ne pouvant agir seul, dixit encore une fois sa lâcheté l'empêchant d'accomplir... [Lire la suite]
08 août 2018

Harceleurs pervers et fiers de l'être

  Généralement, la nuit du mardi au mercredi j'ai droit à des tirs d'ondes électromagnétiques jusqu'au petit matin. Cela n'a pas manqué cette fois encore pour, j'imagine, la plus grande satisfaction de celui qui était aux commandes du matériel servant à envoyer des micro-ondes pulsées à travers les murs, accompagnées d'autres tirs que je suppose envoyés cette fois, par l'intermédiaire d'un laser vers les extrémités des doigts de la main, douloureux comme d'habitude, afin de là aussi assouvir l'orgueil crapuleux du harceleur en... [Lire la suite]
11 juillet 2018

Gueule de bois

  Pas pour la même raison que nombre de français. Ma gueule de bois à moi vient de la torture, du pion de la nuit, ayant préféré ma tête comme festivités, à la liesse des rues pour applaudir la victoire de la France au foot. Je me suis souvent demandé dans quel état d'esprit était le pion, ou la pionne qui m'avait canardé toute la nuit de tirs d'ondes électromagnétiques, à un moment ou à un autre de ma triste existence en ce lieu. Si c'est un homme, à quoi pense-t'il devant son miroir en se rasant le matin après sa mémorable nuit... [Lire la suite]
Posté par Elea LP à 16:09 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
10 juillet 2018

"Aux armes citoyens !" Formez vos bataillons harceleurs !

Les français en osmose, on y croirait presque...   Des citoyens, les harceleurs sont, des armes, les harceleurs ont, sans nul doute possible. Sans nul doute aussi ils iront ce soir chanter "La Marseillaise" avec ce sentiment d'appartenance à une Patrie, celle des Droits de l'Homme. Qu'en font-ils des Droits de l'Homme, celles et ceux qui me torturent chaque jour et chaque nuit en m'envoyant de bons tirs d'ondes électromagnétiques dans le crâne ? Ils, elles vont fanfaronner, en bonne petite famille bien française, bien... [Lire la suite]
Posté par Elea LP à 20:25 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,
07 juillet 2018

Rammstein vs harceleurs

  Après que le son de mon ordi ait été coupé une énième fois – j'avais osé mettre la radio à un volume plutôt bas mais c'est interdit par les harceleurs - et même si je ne peux affirmer que c'est là l'oeuvre de l'autocrate de service, étant donné les bons tirs d'ondes électromagnétiques reçus dans le ventre en tentant de me reposer un peu en début d'après-midi, je me permets tout de même de mettre en route ma chaîne hi-fi avant que ces salopards de persécuteurs ne la détraquent elle aussi.   Voilà qui sera systématique,... [Lire la suite]
Posté par Elea LP à 18:53 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,

03 juillet 2018

La banalisation de la torture

  C'est le propre de cet entre-soi constitué par la famille des harceleurs, le discernement n'est plus de mise, et la réitération des actes de maltraitance forcément vulgarisés avec le temps. Certes, il y a des pions ponctuels venant de l'extérieur pour participer à la curée, mais la perversité du matériel utilisé à distance leur permet tout juste de se prendre pour Dieu, et non pour des tortionnaires, c'est bien là qu'est le problème.   Les détecteurs qu'ils ont probablement en leur possession n'ont pas la même vision de... [Lire la suite]
Posté par Elea LP à 16:22 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
02 juillet 2018

L'artillerie des crétins

  Déployer l'artillerie lourde est de rigueur pour les individus atteints de toute-puissance. Dans un cadre plus sexuel, pour un homme complexé, c'est comme se la mesurer chaque jour dans l'espoir d'un miracle, si je puis me permettre. Bref, ignorer leurs hostilités est une véritable insulte pour celles et ceux qui s'échinent à faire étalage de tout le pouvoir qu'ils ont sur vous, et que vous choisiriez de ne pas prendre en considération, comme si je disais à un des harceleurs homme, ben, tu auras beau la mesurer, elle est... [Lire la suite]
Posté par Elea LP à 15:43 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
27 juin 2018

Eructations provoquées, harceleurs au top de la niaiserie !

  On a tous connu le coussin péteur, à l'âge où les dents définitives viennent de pousser, et que l'acné commence tout juste à germer sur les fronts. L'hilarité provoquée par ce genre de blague est digne d'une bêtise prépubère que le monde des adultes tolèrent de bonne grâce, étant donné que tout individu a été amené, un jour ou l'autre, durant sa tendre enfance à passer par cette période qui suit généralement celle surnommée communément "cacaboudin".   Dans le cas d'un harcèlement acharné, perpétré par des adultes en... [Lire la suite]
Posté par Elea LP à 18:22 - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : ,
14 juin 2018

Surveiller et punir

  C'est le titre d'un livre majeur de Michel Foucault, dans lequel on en apprend long sur les limites de la nature humaine. C'est aussi l'essentiel du temps consacré par les harceleurs à me maltraiter. Ils me surveillent donc et me punissent, non pour ce que je fais mais pour ce que je suis, ce qui leur permet une amplitude à peu près infinie quant au rythme de la persécution et une perpétration quasi-ininterrompue de cette dernière.   Je représente à moi seule un délit, punissable en permanence dans le sens où j'ose être... [Lire la suite]