25 octobre 2018

Contrecoup

   Existe-t'il des cours de sadisme, ou bien une prédisposition à l'exercer ? Pire encore, le sadisme serait-il inné ? Après un début de semaine particulièrement agressif en matière de privation intentionnelle de sommeil via des tirs d'ondes électromagnétiques quasi ininterrompus, c'est le genre de questions que je me suis posées après coup, mon cerveau évoluant jusqu'alors dans une sorte de ouate paralysante, en raison du manque de repos récurrent.    Les harceleurs ne vont pas gagner contre moi grâce... [Lire la suite]

17 octobre 2018

Quand la sainte famille s'irrite

   Les pôvres petits bourgeois officiant dans mon harcèlement, s'agacent parfois de ma rebellion. Un bien grand mot quand on voit mon état, mais je continue de les héler à travers les murs, m'égosillant à dénoncer leur incommensurable lâcheté, leurs nombreuses tares, et autres manques jalonnant leur triste vie de persécuteurs, séquestrés par leurs propres nuisances.    Quand j'ose anticiper les prochains tirs d'ondes électromagnétiques qui se chargeront d'altérer un peu plus ma santé, les hiérarques se figent,... [Lire la suite]
11 octobre 2018

Mon oeil !

   Quand les nuits sont moins rudes, les jours sont plus caustiques, et des attaques particulièrement perverses se multiplient. C'est leur subtilité surtout qui les rend perverses, amenant la personne ciblée déjà mal en point, vers une position toujours plus instable, non seulement à cheval entre le doute et la certitude d'une volonté insidieuse de lui nuire, mais la fatigue ralentissant d'autant plus son discernement. La paranoïa n'est jamais bien loin, et chaque fois c'est à force de patience et d'observation que tombe le... [Lire la suite]
01 octobre 2018

Banalité de l'acte tortionnaire

   Une personne ciblée par tirs d'ondes électromagnétiques peut avoir des maux de tête générés par ces mêmes tirs, de même que des virus apparents à ceux de la grippe ou de la rhinopharyngite, voire plus. Ces problèmes de santé peuvent aussi survenir indépendamment du harcèlement, ce qui fait que mathématiquement, toute cible a au moins deux fois plus de risques de tomber malade qu'un individu généralement en bonne santé, et non victime d'acte de malveillance de ce type. En y ajoutant des défenses immunitaires rendues quasi... [Lire la suite]
24 septembre 2018

Le lit

   L'autre fois, mes yeux fatigués se sont fixés sur l'image d'une femme feuilletant un magazine dans son lit. Elle est apparue sur l'écran de ma tv, entre deux pages de publicités criardes. La brièveté de l'instant où je l'ai aperçue, a malgré tout suffit à faire ressurgir le souvenir de moi-même sur un lit en train de lire.   C'était quand ? Impossible de me rappeler. Est-il pensable que le lit puisse représenter autre chose qu'un lieu de torture ? Oui, c'est certain, à part pour les personnes ciblées par... [Lire la suite]
18 septembre 2018

L'humiliation, fer de lance des harceleurs

  Hier soir, à peine couchée, deux tirs d'ondes électromagnétiques modérés ont visé deux parties de mon corps, les seins et le bas du ventre, désagréable mais pas douloureux. J'en ai déduis que les harceleurs avaient, soit lu mon blog, et particulièrement le billet concernant la bassesse de ce genre d'attaque, soit entendu mon dernier témoignage audio (je précise que je témoigne régulièrement sur dictaphone, en parallèle de ce blog), dans ce cas, la provocation était de mise.   Il est évident, et j'en ai pleinement... [Lire la suite]

12 septembre 2018

Perversité du citoyen ordinaire

  Ignorer les harceleurs pour une personne ciblée, représente pour eux non seulement une insulte à leur ego, comme je l'avais déjà stipulé, mais également la non-reconnaissance de leur travail et de leur investissement dans la maltraitance. Voilà qui n'est pas supportable pour des individus noyés dans leur orgueil, et dont l'omniprésence ne doit jamais vous échapper sous peine de le payer très cher.   Après quelques nuits d'accalmie, entrecoupées de quelques jours salvateurs passés en plein air, j'avais donc fini par... [Lire la suite]
04 septembre 2018

Harceleurs mobilisés à la nanoseconde

  Histoire de ne pas me faire crever trop rapidement, les harceleurs avaient relâchés la pression ces derniers jours, ajouté à cela, l'apparente absence de Monseignôre en chef, peut-être parti traîner sa carcasse sous d'autres cieux, sa haine en bandoulière et sa médiocrité éternelle. Reste à savoir combien de temps va durer son sevrage avant de revenir à la charge.   Bien sûr, en l'absence des seigneurs - Pour rappel, je suis harcelée 24h/24h-7j/7j à partir du moment où je suis chez moi, et je doute que la présence des... [Lire la suite]
Posté par Elea LP à 10:35 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,
29 août 2018

Harceleur imbu

  Les nuits infernales se perpétuent, avec quelques heures de rémission suivant le bon vouloir des harceleurs, des miettes de repos absolument insuffisantes pour récupérer du manque drastique d'un élément vital à tout être humain, le sommeil. Je cours après ce dernier comme une damnée, et je ne pense pas, sincèrement, que quiconque en ce monde, même le pire des assassins, mérite de passer une nuit comme celle que je viens de passer, à l'entière disposition de l'ego mis à mal de blinbling, monseignôre pion en chef, blessé dans son... [Lire la suite]
22 août 2018

"Foutu pour foutu"

  Priver intentionnellement une personne de sommeil sachant que cette dernière va devoir travailler le lendemain, voilà bien un des exercices les plus jouissifs pour les harceleurs parmi les nombreuses distractions proposées dans le menu de leur sadisme. J'ai déjà écrit ici que mes voisins essayaient de me tuer, ce n'est plus tout à fait exact dans le sens où quelque part c'est déjà fait. Je ne retrouverai jamais ma santé, perdue essentiellement lors des deux premières années d'assauts infernaux et abjects en tout point.  ... [Lire la suite]