23 octobre 2016

Répit ?

  Ce n'est pas la première fois que j'ai droit à quelque répit, et je remercie les vacances de la Toussaint, et tous ses Saints, responsables malgré eux de cette petite suspension de ma maltraitance. J'imagine en effet, la matriarche, harceleuse trônant au-dessus de ma pauvre tête, être partie en villégiature du côté de chez ses petits-enfants, délaissant du même coup son jouet, moi-même, à la faveur de sa descendance.   Tout cela n'est que supposition bien sûr, d'ailleurs j'ai toujours droit à des tirs d'ondes... [Lire la suite]