31 août 2019

Les bras vides de Morphée

   Combien en ai-je essuyé de ces nuits sans sommeil ? Les jambes moulinant dans un vide inutile, les yeux rivés vers des chiffres luminescents, affichant des heures défilant froidement vers le petit matin, j'essaie chaque fois de survivre aux tirs d'ondes électromagnétiques et au rire gras des harceleurs juste au-dessus de ma tête, les doigts boudinés à force d'oeuvrer à ma torture. 00h14, 00h28, 00h42, 00h49, 1h40, 1h54, 2h02, 2h14, 2h41, 2h52, 3h03,3h22, 4h14, 4h29, 5h05, 5h56, 6h17,6h57, 7h15, et 7h30 le radio... [Lire la suite]

18 juillet 2019

Comme une aiguille dans l'oeil

   C'était la nuit dernière, je ne pourrais pas dire l'heure. J'enchaînais alors ma troisième nuit quasi-blanche depuis le dimanche 14 juillet. La douleur fut brève, mais intense. La dernière fois que j'ai ressenti une telle douleur dans l'oeil, c'était en 2013, suite à une piqûre d'anesthésie cette fois, effectuée pour enlever un orgelet, lequel avait germé en raison d'une infection, provoquée par un ultime vaisseau qui avait éclaté dans l'oeil, lui-même provoqué par une excès de fatigue, induit par des tirs d'ondes... [Lire la suite]
04 mai 2019

Sa kommandantur en pleine occupation nocturne

   Troisième nuit quasi-blanche d'affilée, la pire d'ailleurs, sur les trois. Pas grand chose à dire sur les tortionnaires du moment, toujours aussi planqués dans le logement dédié à la brutalité. Durant mes multiples tentatives d'endormissement, j'imaginais une bande d'ados concentrés sur leur toute nouvelle console, avec cette frénésie des mains tremblantes d'excitation sur la manette offrant tout un panel de possibilités pour tuer l'ennemi du jeu dernier cri, sauf que, les tortionnaires ne sont pas une bande d'ados, la... [Lire la suite]
13 février 2019

Les mille et un visages de la vermine

   C'est ce qui permet au harcèlement en réseau de se distiller au travers de tout un panel de profils criminels, même les plus insoupçonnables. La traque d'invididus ciblés (targeted individuals)* se perpétue donc de manière indétectable, par l'intermédiaire de la petite frappe locale, en passant par tout un prisme de crétins ordinaires, prêts à tuer pour une broutille, donc une manne illimitée, et allant jusqu'à la gentille petite famille bien sous tout rapport. Cette persécution touche également tout un panel de cibles,... [Lire la suite]