19 mars 2019

Les coulisses d'un pouvoir

   C'est au 1er étage que ça se passe, au coeur d'un immeuble parmi d'autres immeubles, planté dans un quartier paisible parmi d'autres quartiers, à la vue de tous les passants, et, cruel paradoxe, à l'abri de tous les regards.   Le harcèlement électromagnétique se poursuit, sans l'image et sans le son, assassinant lentement comme un poison se distillant dans le sang d'une proie consciente, mais impuissante. Il est des poisons qui mettent des années à agir, et dont on ne trouve les traces nulle part. Le harcèlement... [Lire la suite]

04 mars 2019

Journée des droits des femmes

Ce sera le 8 mars 2019  
13 février 2019

Les mille et un visages de la vermine

   C'est ce qui permet au harcèlement en réseau de se distiller au travers de tout un panel de profils criminels, même les plus insoupçonnables. La traque d'invididus ciblés (targeted individuals)* se perpétue donc de manière indétectable, par l'intermédiaire de la petite frappe locale, en passant par tout un prisme de crétins ordinaires, prêts à tuer pour une broutille, donc une manne illimitée, et allant jusqu'à la gentille petite famille bien sous tout rapport. Cette persécution touche également tout un panel de cibles,... [Lire la suite]
20 janvier 2019

"Bonne année" d'un joueur de pipeau

   Depuis début janvier, et après m'avoir massacrée chaque début de semaine, les harceleurs semblent cependant lever le pied, du moins en ce qui concerne les nuits. Le jour, les hostilités continuent mais de moindre manière là aussi, les tirs d'ondes électromagnétiques sont moins fulgurants, quoique les douleurs persistent. Peut-on hiérarchiser une douleur après qu'il nous semble l'avoir ressentie à son comble ? Et comment l'appréhender à sa juste mesure, alors que de longues années de brutalité nous ont, en quelque... [Lire la suite]

02 mars 2017

Se contrôler, canaliser sa colère

  Le caractère insoupçonnable des harceleurs, la privation récurrente de sommeil, les actes de malveillance quotidiens, et l'impossibilité de pouvoir prouver sa maltraitance, oblige la cible à se dominer à chaque instant.   Retenir ainsi sa colère, ce besoin quasi irrépressible d'en découdre avec ses bourreaux demande une énergie folle, et un mental suffisamment solide et résilient afin d'éviter le dérapage lequel pourrait avoir de fâcheuses conséquences. Pour autant, refouler cette envie impérieuse que justice soit enfin... [Lire la suite]
04 décembre 2016

L'obsession des crétins

  On ne me fera pas croire que des individus greffant leur emploi du temps sur le mien depuis plus de deux années maintenant, dans l'unique but de me pourrir la vie, n'ont pas un gros problème dans au moins un des deux lobes qui composent leur cerveau, peut-être même les deux. Il faudrait étudier sérieusement dans quel endroit précis de la masse cervicale ce problème se situe :). On a déjà trouvé quelques raisons à certaines maladies comme Parkinson ou Alzheimer, en situant précisemment les zones défectueuses du cerveau, et... [Lire la suite]
20 novembre 2016

Les petits objectifs

  Le harcèlement collectif, ou en réseau nécessite pour la cible si elle veut le combattre, de se fixer des objectifs plus ou moins importants suivant son degré émotionnel, sa résistance aux attaques, et sa capacité à gérer les évènements quels qu'ils soient. Durant les premières semaines de mon harcèlement dans le logement où je suis encore actuellement, j'étais comme pétrifiée, par l'incompréhension d'abord de ce qui m'arrivait, j'avais en effet quelque mal à me dire que ma modeste personne était l'objet d'un tel manège, et... [Lire la suite]
23 octobre 2016

Répit ?

  Ce n'est pas la première fois que j'ai droit à quelque répit, et je remercie les vacances de la Toussaint, et tous ses Saints, responsables malgré eux de cette petite suspension de ma maltraitance. J'imagine en effet, la matriarche, harceleuse trônant au-dessus de ma pauvre tête, être partie en villégiature du côté de chez ses petits-enfants, délaissant du même coup son jouet, moi-même, à la faveur de sa descendance.   Tout cela n'est que supposition bien sûr, d'ailleurs j'ai toujours droit à des tirs d'ondes... [Lire la suite]