19 juin 2017

La fabrique des crétins

  Il y a quelque chose de scolaire dans le harcèlement collectif, voire de primaire, de “Nananère !” en fait. J'imagine souvent les personnes qui me harcèlent croiser les deux mains niaisement en direction du sol de leur vaste logement, et faire “Nananère...Euh ! On t'a eue !”, après m'avoir canardée de toutes sortes de bruits sonores, et autres tirs d'ondes électromagnétiques la nuit, alors que tous les chats sont gris.   On ne peut pas faire grand chose face à la bêtise quand elle est liée à la méchanceté non reconnue... [Lire la suite]
Posté par Laproscrite à 18:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

20 novembre 2016

Les petits objectifs

  Le harcèlement collectif, ou en réseau nécessite pour la cible si elle veut le combattre, de se fixer des objectifs plus ou moins importants suivant son degré émotionnel, sa résistance aux attaques, et sa capacité à gérer les évènements quels qu'ils soient. Durant les premières semaines de mon harcèlement dans le logement où je suis encore actuellement, j'étais comme pétrifiée, par l'incompréhension d'abord de ce qui m'arrivait, j'avais en effet quelque mal à me dire que ma modeste personne était l'objet d'un tel manège, et... [Lire la suite]
13 janvier 2016

Il s'appelait Jean-Louis Megnien

  Il était cardiologue à l'Hôpital George-Pompidou de Paris, et avait 54 ans. Cet homme marié, père de cinq enfants, ayant une profession qui le passionnait, s'est donné la mort par défenestration le 17 décembre dernier, suite à un harcèlement qui ne lui a laissé aucun répit ni aucune chance. Son harcèlement n'était pas celui en réseau que nous connaissons, et J.-L. Megnien ne recevait pas d'ondes électromagnétiques dirigées vers son crâne, mais sa persécution obéissait aux mêmes principes que ceux utilisés sans répit contre... [Lire la suite]
Posté par Laproscrite à 15:15 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
01 janvier 2016

Reprise des ondes

  Depuis mon retour dimanche 27 décembre dernier, j'avais été épargnée par les ondes, encore une fois pas pour mes beaux yeux, mais sans doute parce que le noyau dur de mes harceleurs avait bien d'autres choses à faire en cette fin d'année. Des pions se sont juste contentés de venir tout au long de la semaine, au moment où j'étais chez moi, pour taper du talon, et autres petites perversités typiques de harceleurs bien éduqués. Depuis mon retour également, je suis malade, et me suis contentée pour ma part, le 31 décembre 2015,... [Lire la suite]
Posté par Laproscrite à 11:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
28 décembre 2015

Retour en enfer ?

  Une semaine pour me remémorer comment la vie se déroulait avant mon harcèlement, une semaine pour rentrer dans une maison sans me sentir épiée, emplir l’air de mes poumons sans que ma respiration ne se coupe dès la première goulée d’oxygène, partir, revenir, m’attarder, errer d’un point à un autre, goûter à nouveau la vie comme un petit chiot fou, sans me soucier de rien, dormir d’un sommeil de plomb, une fois les séquelles d’ondes à énergie dirigée totalement évacuées (cela demande quelques jours*), et puis tout réapprendre,... [Lire la suite]
Posté par Laproscrite à 18:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
03 décembre 2015

Fin de la trêve

      Difficile de savoir ce qui motive réellement les harceleurs en groupe. On peut supposer que le contentement d’appartenir à une communauté, la satisfaction éprouvée à nuire, mêlée à ce sentiment de toute-puissance, enfin, tout cet ensemble fielleux participe à l’exaucement d’un vœu profondément malsain, qui peut enfin s’exprimer et trouver sa légitimité grâce au nombre. Difficile également de savoir ce qui provoque parfois un relâchement de la part des harceleurs, et si un évènement délencheur implique chez ces... [Lire la suite]
Posté par Laproscrite à 12:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,