12 octobre 2019

"je suis le roi du monde"

   C'est sans doute ce que s'est dit la raclure entièrement vouée à la torture électronique (harcèlement électromagnétique), et dévouée à la famille de détraqués oeuvrant au premier étage. C'était la nuit dernière, malgré de multiples tentatives d'endormissement, et à chaque versement dans le sommeil, un tir d'ondes intracranien m'empêchait de sombrer. Cette pratique du réveil systématique au moment où on s'apprête à tomber dans les bras de Morphée est particulièrement douloureuse au niveau neuronal, d'autant plus... [Lire la suite]

26 septembre 2019

Ces vérités qui fâchent les harceleurs

   Chaque absence de mon logement me permet de discerner ce qui est directement lié au harcèlement ou non. La dernière à pu confirmé, si ce n'était déjà fait, que la disparition instantanée des démangeaisons faciales, des apnées, des élancements similaires à des piqûres d'aguilles plus ou moins douloureuses dans les extrémités des doigts des mains le plus souvent, ou orteils de pied, ou oreilles, était dûe à l'éloignement de mon logement.    A chaque retour, les douleurs reprennent, de manière subtile au début,... [Lire la suite]
Posté par Elea LP à 17:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
31 août 2019

Les bras vides de Morphée

   Combien en ai-je essuyé de ces nuits sans sommeil ? Les jambes moulinant dans un vide inutile, les yeux rivés vers des chiffres luminescents, affichant des heures défilant froidement vers le petit matin, j'essaie chaque fois de survivre aux tirs d'ondes électromagnétiques et au rire gras des harceleurs juste au-dessus de ma tête, les doigts boudinés à force d'oeuvrer à ma torture. 00h14, 00h28, 00h42, 00h49, 1h40, 1h54, 2h02, 2h14, 2h41, 2h52, 3h03,3h22, 4h14, 4h29, 5h05, 5h56, 6h17,6h57, 7h15, et 7h30 le radio... [Lire la suite]
14 août 2019

Le narcissisme des petites différences

Le narcissisme des petites différences est le mécanisme psychologique qui pousse chaque homme à rechercher hors de son clan le signe infime qui lui permet de ne plus voir un semblable dans autrui, de le déshumaniser et de le détruire.*    Les harceleurs se sont employés sans faillir dans cette recherche, sans forcément en avoir toute conscience, et ont fini par trouver leur proie, moi-même. Ils n'ont même pas eu à se déplacer, c''est moi qui me suis jetée dans leur gueule, comme dans celle d'un loup, mais avais-je le... [Lire la suite]
11 août 2019

L'expérience de Solomon Asch

   Dans le harcèlement électromagnétique et en réseau, l'effet de groupe a sa part. Comment priver de sommeil et ne laisser aucun moment de répit à une personne seule, sans la participation d'un certain nombre d'individus dévoués et subordonnés à cette perpétration de la maltraitance ? A l'instar de celles que j'ai surnommées les glousseuses et autres jeunes coqs en verve, acharnés pendant les premières années de mon installation dans ce logement à me brutaliser sous toutes les formes possibles, le harcèlement n'aurait pu se... [Lire la suite]
Posté par Elea LP à 11:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
31 juillet 2019

Les hontes de Rosa Parks

   Pour rappel, le 1er décembre 1955, Rosa parks, afro américaine âgée alors de 42 ans, se vit infliger une amende de 15 dollars parce qu'elle avait refusé, assise dans un autobus, de laisser sa place à un blanc.  Si cette stigmatisation, accompagnée d'un comportement profondément arriéré contre la population noire, sévit encore de nos jours de manière moins admise, voire réprimandable d'un point de vue judiciaire, mais néanmoins encore bien présente, c'est parce que l'homme n'est pas un être civilisé, mais un être... [Lire la suite]

21 juillet 2019

Ceci est mon coeur

   ... Un organe en peine, soumis à de multiples assaults perpétrés par les crétins au-dessus de ma tête. La semaine passée, au moment d'un des nombreux pics que le harcèlement électromagnétique inflige, mon cœur a battu son record de bpm (battement par minute)... au repos, soit 202. On voit aussi sur le deuxième schéma une interruption du rythme cardiaque (en bas à gauche), comme si j'avais arrêté de respirer.      La nuit dernière, un énième tir d'ondes dans le cou, provoqua à son tour un énième... [Lire la suite]
Posté par Elea LP à 11:02 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
17 juillet 2019

Je ne faisais que rentrer chez moi.

   La nuit du 14 au 15 juillet fut blanche et très pénible. Là aussi, plusieurs hypothèses sont possibles. La blonde s'est peut-être cassé un ongle, ou son compagnon aura fait une rayure sur sa BMW rutilante, ou bien encore un ou une refoulé(e) de service aura éprouvé le besoin de satisfaire au plus vite ses inavouables pulsions pendant l'absence desdits propriétaires.    J'imagine assez bien la kapo, au style Je suis Charlie, du genre bouleversée à l'annonce de la reprise de la chasse à la baleine dans la mer du... [Lire la suite]
04 juillet 2019

Le pouvoir crétin de coucher ou lever le pouce

   Pour les harceleurs, il semblerait que le plaisir à faire mal se décuple en sachant leur proie dans l'incapacité de connaître la raison d'un tel acharnement. Tout est facteur de toute-puissance, de niaises roucoulades aux hostilités les plus scolaires, ils représentent une dimension dans la médiocrité connue d'eux seuls.    Aucun des éléments de cette gentille famille n'est capable de se permettre, ne serait-ce qu'en tête, le transfert de ce qu'ils font subir à autrui, sur leurs propres enfants. Leur est-il... [Lire la suite]