20 septembre 2017

“Mais qu'est-ce que je leur ai fait ?”

  C'est la question que je me suis posée au coeur d'une nuit de torture sous les ondes. Combien en ai-je reçu ? J'ai arrêté de compter après 50, et serré les dents, le cerveau en ébullition. Un peu de plus et j'aurais prié Dieu, auquel je ne crois pas, de m'accorder sa grâce, mais encore faut-il que j'ai commis un sacré péché pour subir un tel châtiment.  Je comprends mieux maintenant les personnes qui se réfugient dans la religion quand elles ont tout perdu, ou qu'elles se trouvent au pied du mur et dans une situation... [Lire la suite]

14 septembre 2017

La privation de sommeil est une torture (suite)

  C'est leur truc, une gourmandise de sadique, facile et pas cher à perpétrer sur quelqu'un qui n'a rien demandé à part le fait de vivre décemment chez soi. Les harceleurs se goinfrent de ma maltraitance comme les enfants de friandises, en me privant de sommeil plusieurs nuits d'affilées pour ensuite apprécier du haut de leur insuffisance mentale, les effets dévastateurs sur ma santé.   Une fois que je craque, et leur crache ma colère à travers les murs, ils rétrogradent, satisfaits, repus de leur malfaisance. Je le... [Lire la suite]
Posté par Laproscrite à 17:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
06 juillet 2017

Volte-face

Très grande   Si Natascha Kampusch, enlevée à l'âge de 10 ans par un taré (citoyen ordinaire), et séquestrée dans une cave jusqu'à sa majorité, a eu un nombre incommensurable de messages de soutien lors de sa libération, l'opinion publique vira bien vite de l'empathie à la vindicte aussi imbécile qu'assassine en raison d'éléments manquants à la bonne satiété du nombre, et les “Retourne dans ta cave !” fusèrent dès lors que certaines confusions prirent possession des foules pour finir d'ensevelir ces dernières dans leur... [Lire la suite]
Posté par Laproscrite à 16:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
24 juin 2017

HEM, nécessité d'une loi française

Posté par Laproscrite à 19:42 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,
15 mai 2017

Manifestation contre le harcèlement électromagnétique

Enregistrer
Posté par Laproscrite à 15:23 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,

16 février 2017

Une sinistre banalité

  L'autre fois, je repensais à ces faits divers récurrents, meublant en de sombres entre-filets, les Unes politiquement insipides des différents journaux offerts aux yeux soit blasés, soit révoltés des “honnêtes citoyens” que nous sommes. Je remarquais que le plus souvent les crimes par arme blanche sont provoqués par des coups de couteaux multiples, d'où les titres au nombre extraordinaire de coups portés, comme si en multipliant son acte, l'auteur tentait de tuer aussi l'assassin en lui, seul façon de supporter l'insupportable.... [Lire la suite]
Posté par Laproscrite à 16:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
26 janvier 2017

Un crime

Enregistrer
Posté par Laproscrite à 18:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
14 janvier 2017

La blague qui tue

  Panayotis Pasco fait des blagues aux gens dans la rue, c'est son job, sauf que ce qu'il croit être une blague dans la vidéo ci-dessus, anodine en apparence, censée même être rigolote pour tout le monde, n'en est pas une, et celui qui l'a pensée, ignorant manifestement que ce qui relève pour lui et le plus grand nombre de la fiction, est d'une triste réalité. Malheureusement, Panayotis est bien en-deça du pire dans cet extrait où il « fait croire » à une femme qu'il est « désormais » possible d'envoyer des ondes à partir de... [Lire la suite]
Posté par Laproscrite à 10:41 - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : ,
08 janvier 2017

De la cohérence

Procès de Galilée   Réussir à rendre compatible la cohérence avec l'innommable n'est pas un exercice aisé, pour la bonne raison que le premier mot relève d'une certaine logique, et d'une homogénéité avec les faits qui contredisent bien souvent la manière dont agissent ceux qui nous maltraitent, et parce que le mot innommable veut bien dire ce qu'il veut dire, inqualifiable, et qu'on ne peut nommer, en dehors des chemins balisés par la société, et ce qu'elle reconnait comme violence.   C'est pourtant ce qu'il incombe de... [Lire la suite]