04 mai 2019

Sa kommandantur en pleine occupation nocturne

   Troisième nuit quasi-blanche d'affilée, la pire d'ailleurs, sur les trois. Pas grand chose à dire sur les tortionnaires du moment, toujours aussi planqués dans le logement dédié à la brutalité. Durant mes multiples tentatives d'endormissement, j'imaginais une bande d'ados concentrés sur leur toute nouvelle console, avec cette frénésie des mains tremblantes d'excitation sur la manette offrant tout un panel de possibilités pour tuer l'ennemi du jeu dernier cri, sauf que, les tortionnaires ne sont pas une bande d'ados, la... [Lire la suite]

24 avril 2019

Qui ? Comment ? Pourquoi ?

   Les harceleurs auront beau s'adonner à toute les privations de sommeil possibles à mon encontre, et toutes ces autres hostilités qu'ils affectionnent tant, ils ne m'empêcheront jamais de me poser ces trois questions. Les hypothèses pour y répondre, je les soulève régulièrement depuis 2015, via ce blog, mais également par l'intermédiaire d'un dictaphone sur lequel je témoigne quasiment tous les jours.    Au départ, je comptais m'enregistrer à l'extérieur de chez moi pour plus de discrétion, mais j'ai bien vite... [Lire la suite]
Posté par Elea LP à 16:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
21 avril 2019

Une main sur le berceau

   La dernière fois que je les ai vu tous les deux ensemble, ils étaient endimanchés comme pour partir à une soirée. Cette fois ils avaient un landeau en plus. Ce n'était donc pas une hallucination, un nourrisson vient d'arriver dans le logement au-dessus de ma tête, celui d'où part le harcèlement électromagnétique. Même moi, pourtant maltraitée depuis des années par ce noyau familial insoupçonnable, j'ai quelque peine à croire que ce jeune couple qui passe sous mes fenêtres soient les éxécuteurs de ma bonne santé, les... [Lire la suite]
Posté par Elea LP à 18:22 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,
01 avril 2019

Les banderilles invisibles

   Dans le monde de la tauromachie le mot trastos correspond au matériel que l'on donne à un homme, une fois ce dernier devenu matador. Ledit matériel est composé de piques, ayant pour but dans un premier temps d'exciter le taureau en le ciblant au garrot, ensuite de provoquer des hémorragies et un épuisement plus rapide. Dans un second temps, on utilise des banderilles afin de cisailler les nerfs, toujours au garrot, de manière à ce que le taureau n'ait plus les moyens de relever suffisamment la tête pour charger. Pour... [Lire la suite]
19 mars 2019

Les coulisses d'un pouvoir

   C'est au 1er étage que ça se passe, au coeur d'un immeuble parmi d'autres immeubles, planté dans un quartier paisible parmi d'autres quartiers, à la vue de tous les passants, et, cruel paradoxe, à l'abri de tous les regards.   Le harcèlement électromagnétique se poursuit, sans l'image et sans le son, assassinant lentement comme un poison se distillant dans le sang d'une proie consciente, mais impuissante. Il est des poisons qui mettent des années à agir, et dont on ne trouve les traces nulle part. Le harcèlement... [Lire la suite]
04 mars 2019

Journée des droits des femmes

Ce sera le 8 mars 2019  

04 février 2019

Clic... clic... clic... clic...

   C'est généralement ce qui se déclenche sous mon crâne une fois ma tête posée sur l'oreiller, un clic que moi seule peut percevoir puisqu'il est intracrânien, clic qui laisse également présager les premiers tirs d'ondes électromagnétiques qui interviennent environ 20 minutes plus tard, en pleine phase d'endormissement afin d'empêcher le sommeil, pour sûr ! Si ça ce n'est pas de la perversité, j'aimerais qu'on m'explique.    Aussi, contrairement aux deux précédentes nuits, relativement calmes en matière... [Lire la suite]
26 janvier 2019

Harcelée et en colère

   Il arrive un moment dans le harcèlement électromagnétique, où l'on a plus pleinement conscience de la réalité qui nous entoure, tant nous sommes cloués dans l'effroyable logique du marche ou crève. Plus la persécution perdure, plus la normalité semble se dissoudre sous nos yeux fatigués, et s'éloigner comme si nous n'étions pas fréquentables ou contagieux. Seule demeure cette intarissable question aussi lucide que désarmante, à savoir comment l'être dit humain, du moins qualifié comme tel, peut en arriver à de telles... [Lire la suite]
Posté par Elea LP à 11:09 - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : ,
23 janvier 2019

La désobéissance, une question de survie

   Le harcèlement se poursuit en dents de scie, les moments de répit n'étant de toute façon jamais assez longs pour me permettre d'envisager autre chose. Le matériel servant à perpétrer un lent assassinat continue de trôner au dessus de ma tête comme si de rien n'était, et les harceleurs, toujours parfaitement incohérents dans leur procédé, continuent de se vautrer dans leur sentiment de toute-puissance. Toute cela ne ressemble qu'à un énorme gâchis, et si je reste démunie par rapport aux bourreaux, j'ai néanmoins un... [Lire la suite]
Posté par Elea LP à 17:05 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
27 novembre 2018

Sadiques, pleutres et inconscients

Les harceleurs sont dans une telle toute-puissance, qu'ils n'imaginent pas un seul instant que la situation dans laquelle ils ont mis leur cible, moi-même, se retourne un jour contre eux. A l'instar de celui que j'appelle le pion à la voiture carrée, venu hier en début d'après-midi, comme à son habitude, me priver de sieste en tirant autant que son sadisme le lui permettait dans mon genou gauche, provoquant non pas de douleur, contrairement aux tirs d'ondes électromagnétiques de la nuit, mais des tremblements sous-cutanés... [Lire la suite]