20 mai 2018

A l'attention du pion au-dessus de ma tête

  Nous sommes le dimanche 20 mai 2018, c'est le week-end de la Pentecôte, et je ne dirais pas que les propriétaires, mais plutôt les habitués du logement puant au-dessus de ma tête sont absents. Un pion, élément de la famille, ou ami, était donc chargé cette nuit et peut-être lui ou un autre pion la nuit précédente, de me canarder de tirs d'ondes électromagnétiques afin de satisfaire son petit ego de persécuteur en mal de pouvoir,  à l'instar de tous les participant(e)s à mon harcèlement. Je m'adresse donc au capo de la nuit... [Lire la suite]
Posté par Elea_proscrite à 16:21 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

19 mai 2018

Torturée avec interdiction de s'énerver

  Hier soir, je suis rentrée du travail fatiguée comme à mon habitude, ayant oublié depuis belle lurette ce que voulait dire être en forme. Les hostilités sonores ont commencé aussitôt après avoir refermé ma porte d'entrée derrière moi, mais je les ai ignorées, faute de mieux et d'envie.   A un moment donné, j'ai entendu une femme dans la rue dire à ce qui semblait être une copine, "Oh ! Je me suis fait mitraillée, bombardée !" en parlant de sa voiture soit-disant sale, ensuite, le silence total s'est installé durant un... [Lire la suite]
Posté par Elea_proscrite à 11:14 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,
17 mai 2018

Travailler malade

  Continuer à travailler tout en étant malade en raison du harcèlement, est un exercice périlleux. Je n'arrête pas de tricher de manière à me trouver toujours sur le fil entre exercer une activité suffisante pour assurer ma sécurité financière, voire mettre un peu d'argent de côté pour payer un avocat en cas de procédure judiciaire, et parvenir à me reposer pour ne pas mettre le peu d'énergie qui me reste dans la ligne rouge. Je jongle donc, en inventant ici des indisponibilités et là des possibilités de travailler sans trop... [Lire la suite]
Posté par Elea_proscrite à 15:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
13 mai 2018

Tryptique perfide

  Il existe trois catégories de persécuteurs dans le harcèlement collectif dont je suis la cible, les harceleurs ultra-actifs et premiers concernés par mon odieuse présence de femme seule et forcément indésirable pour une meute en mal de gloire, les harceleurs proches des premiers, composés d'éléments familiaux, frères, sœurs, oncles, tantes, cousins, et d'amis, enfin les harceleurs ponctuels, investis de manière diffuse, et pas forcément conscients du désastre qu'il peuvent générer, en raison de leur complicité le plus souvent... [Lire la suite]
Posté par Elea_proscrite à 10:47 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
05 avril 2018

Dans la tête du flagorneur*...

  …trônant sur son balcon comme un seigneur sur son trône. C'est comme cela que m'est apparu hier celui qui me fait la bise, le seul à qui j'ai demandé textuellement si c'était lui qui me harcelait, et qui avait trouvé alors mes propos un tantinet agressifs. "Pourquoi tu me sautes dessus comme ça ? Je ne te fais rien moi !".   N'empêche qu'après quatre années de maltraitance et d'hostilités sortant tout droit de ce trou gigantesque du 1er étage, servant de logement aux harceleurs, il a bien fallu se rendre à... [Lire la suite]
04 avril 2018

Les rois nains

  Deuxième nuit désastreuse, les micro tirs d'ondes électromagnétiques se succédant au cour de la nuit, sans répit. C'est comme si les harceleurs m'en voulaient de ne pas m'avoir maltraitée durant le week-end de Pâques. Du coup, le besoin de se rattrapper est viscéral, comme une sangsüe accrochée à leur haine, indécollable, greffée à leur peau tel un mauvais abcès.   Ce midi, en rentrant chez moi, j'ai pu apercevoir trois hommes au pied de l'immeuble, l'air jovial, parmi eux se trouvait ledit flagorneur, toujours frais... [Lire la suite]
Posté par Elea_proscrite à 15:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

06 mars 2018

Harcèlement, analyse d'une situation donnée

  Hier matin, un fourgon d'une entreprise de peinture et décoration s'est garé pile devant chez moi, en prenant soin cependant de ne pas déborder sur ma porte d'entrée. Je l'avais déjà vu ponctuellement garé devant l'immeuble. Au moment où je m'apprêtais à sortir, un bruit de perceuse a tonitrué au-dessus de ma tête.   Vers 12 h 30, le camion est reparti, heure à laquelle beaucoup d'entreprises s'arrêtent de travailler pour aller déjeuner. Dans l'après-midi pas de camion, je soupçonne en revanche une milice du département... [Lire la suite]
Posté par Elea_proscrite à 11:32 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
25 février 2018

Férocité en veille

    Il semblerait que les harceleurs “principaux” ne soient pas là. Du coup, une intendance semble (là aussi) avoir été diligentée pour maintenir une surveillance académique je dirais, et accompagnée d'une agressivité modérée si j'en juge par les dernières nuits passées relativement stables. Quelques décharges cependant au petit matin, afin de me faire comprendre que le matériel est toujours là, prêt à l'emploi, et les utilisateurs également. Demeure aussi cette intéraction des persécuteurs avec les appareils électriques... [Lire la suite]
Posté par Elea_proscrite à 11:36 - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , , ,
17 février 2018

Quand on tombe dans l'eau, la pluie ne fait plus peur

  Dans les précédents logements, je suis toujours partie avant de laisser le harcèlement s'installer. Je m'étais rassurée en me disant que j'étais tombée deux fois de suite sur des crétins. Au troisième déménagement je ne pouvais plus me mentir. J'ai attendu et sondé mon environnement, j'admets, pétrie de trouille au départ par les différents procédés d'intimiditation mis en place dans ma persécution. Les crissements de pneus des véhicules des harceleurs, les coups de fils anonymes dont un particulier car pas de coupure au... [Lire la suite]
Posté par Elea_proscrite à 18:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
08 février 2018

Action-réaction

  Mes harceleurs ne m'ont laissé aucune chance. A partir du moment où j'ai posé le pied dans mon logement, le moindre de mes faits et gestes à été ponctué d'une punition immédiate, exécutée avec application et tout le soin nécessaire par mes autocrates de voisins, et leurs nombreux amis.   Taper sur le clavier de mon ordinateur portable fut un des premiers actes de ma part jugé répréhensible par une gentille famille, avide toutefois d'exercer un pouvoir tout neuf envers la dérangeante, forcément dérangeante personne que... [Lire la suite]
Posté par Elea_proscrite à 12:23 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,