15 octobre 2016

Ma vérité

  Dans la nuit de jeudi à vendredi, la nuit fut particulièrement terrible, à l'instar de toutes les autres de la semaine, et je n'insisterai pas sur les tressautements multiples, générés par les différents tirs d'ondes électromagnétiques dirigés partout sur mon corps, par un individu particulièrement revanchard. En effet, j'avais eu la veille au soir une conversation avec un ami au sujet de mon harcèlement, essayant tant bien que mal et en choisissant scrupuleusement les bons mots, de prouver une ignominie absente de la Loi... [Lire la suite]
12 octobre 2016

Rebond

  La nuit dernière, au coucher, après plusieurs tirs d'ondes électromagnétiques dans le crâne, certes modérés, mais suffisamment puissants pour empêcher l'endormissement, j'ai fini par interpeler de nouveau le (la) harceleur(se) de service, en décidant cette fois de lui faire un petit cour improvisé sur le sentiment de toute-puissance éprouvé par un individu armé à s'en prendre à un autre désarmé, sans oublier d'en passer par la lâcheté qui ne se trouve jamais bien loin.   Je n'ai jamais arpenté les amphis que ce soit en... [Lire la suite]
Posté par Laproscrite à 15:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
09 octobre 2016

HCR-HCE - CE N'EST PAS VOUS QUI ĒTES FOU

Le texte ci-après a été publié dans le  N° 84  du magazine TOP SECRET, qui tire à 30.000 exemplaires. Il a été écrit par Madame KVALTINOVA , dans une des langues étrangères qu'elle maitrise remarquablement  bien : le français.  Madame KVALTINOVA a choisi de vivre en FRANCE, parce que notre pays à la réputation d'y défendre les droits humains et de traiter les citoyens avec respect et dignité. Pourtant, à travers ce texte CE N'EST PAS VOUS QUI ĒTES FOU, elle nous apprend qu'elle connaît , pour les subir,... [Lire la suite]
08 octobre 2016

Mitraillage de crâne ad nauseam

  Rude nuit encore, accompagnée de tirs d'ondes très brefs mais très violents également, empêchant tout réendormissement, et ce, jusqu'au petit matin. Je me suis une énième fois mordu la joue lors d'un tir dans les dents particulièrement furieux, et envoyé valser couette et couverture en raison de la surchauffe de mon lit.   Comme toujours j'ai eu de la fièvre, et bien sûr après j'ai eu froid, et bien sûr aussi, lorsque je me suis levée, ma tête bourdonnait et l'impression d'avoir un casque ne m'a quittée qu'au bout d'une... [Lire la suite]
Posté par Laproscrite à 11:58 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
06 octobre 2016

Harceleurs, violeurs de sommeil

  Je ne sais si la deuxième affichette scotchée sur la vitre de ma fenêtre est à l'origine de mes dernières nuits blanches, mais les harceleurs sont plutôt en forme en ce moment, et ne tarissent pas de moyens pour me priver de sommeil. Les jours raccourcissent, les nuits sont plus froides, et je n'ai toujours pas mis le chauffage, je devrais donc non seulement supporter ma couette la nuit, mais même ajouter une couverture par dessus comme je le faisais avant qu'une armées de crétins ne décident de me pourrir mes nuits en... [Lire la suite]
Posté par Laproscrite à 15:12 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

03 octobre 2016

Stop au harcèlement électromagnétique

Posté par Laproscrite à 18:57 - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : ,
02 octobre 2016

Sur la vitre de ma fenêtre (suite)

Posté par Laproscrite à 10:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
28 septembre 2016

La vieille dame

  Hier mardi, au moment où je sortais de chez moi pour aller travailler, j'entendis un grand “bing” contre le mur de mon logement. J'ai pu constaté un fois dehors, qu'une voiture avait bien embrassé le béton côté cuisine et ce pour mon plus grand plaisir. Cette voiture je la connais bien, et sa propriétaire aussi, une vieille dame habitant au 4e étage, figure populaire du quartier comme on en trouve dans tous les quartiers, et ayant sans doute poussé là bien avant que la première pierre servant à construire l'immeuble ne soit... [Lire la suite]
Posté par Laproscrite à 15:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
25 septembre 2016

Tirs d'ondes ininterrompus

  C'est par quoi s'est soldé la nuit dernière, et une énième fois je fis la même sempiternelle erreur de me demander ce qui avait bien pu susciter un tel acharnement, en passant en revue sous le feu de mon cerveau tous mes faits et gestes des dernières 24 h.   Peu de temps près avoir fermé mes volets hier soir, j'ai entendu une voiture se garer sous mes fenêtres et pressenti comme bien des fois que cela allait être ma fête cette nuit là. Ce fut le cas, au point que cela me fut impossible aujourd'hui dimanche de me reposer,... [Lire la suite]
Posté par Laproscrite à 19:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :