03 janvier 2019

C'est reparti pour un tour...

   L'impression de bénéficier de quelque répit durant mes périodes de congés était sans doute un leurre. Je ne me pose pas la question de savoir si les multiples phénomènes m'empêchant de trouver le repos, et un minimum de sérénité en dehors de chez moi, sont le triste résultat d'une volonté de me nuire, au point de faire concorder tout un panel d'actions dans ce sens.    Les faits sont là, et je reçois les coups tels qu'ils arrivent, faute de choix. Le procédé diffère de chez moi durant mes congés, aucun tir... [Lire la suite]
Posté par Elea LP à 16:28 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

20 décembre 2018

Dans la gueule du loup

   99 m2, c'est la superficie du logement d'où part mon harcèlement. 4 chambres, ou 3 chambres et un bureau pour ceux qui veulent. Une partie de cet espace embrasse, ou plutôt englobe la totalité du mien disponible, d'espace, en l'occurrence 45m2. Ce qui veut dire qu'il reste 54 m2 à disposition, hors de mon logement pour les harceleurs, et que pour ma part, je me retrouve intégralement coincée sous des pieds assassins, sans solution de repli pour espérer dormir ailleurs que dans mon unique chambre.    Je me... [Lire la suite]
Posté par Elea LP à 17:22 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,
12 décembre 2018

Effroyables calculs

   Un des hobbies favoris des harceleurs est de faire ronronner, via enregistrement, le moteur d'une voiture, ou entendre un claquement de portière dès que je passe devant ma porte d'entrée. Cela ne paraît pas grand chose dit comme ça. D'un point de vue mathématique, c'est déjà plus parlant.    J'ai calculé que cela fait 53 mois que je réside en ces lieux délétères, soit 1600 jours environ. Si j'élimine les quelques semaines d'absence auxquelles j'ai droit par année, il reste une moyenne de 1450-1480 jours durant... [Lire la suite]
05 décembre 2018

Légitime défense

  "Nous te dominons. C'est nous qui décidons de QUAND et COMMENT nous te brutalisons. C'est également nous qui décidons du degré de notre brutalité, et nous qui avons le pouvoir, selon notre humeur et notre bon vouloir, d'augmenter ou réduire cette brutalité exercée contre toi. Aussi, rend-nous grâce lorsque nous daignons t'accorder quelque moment de répit."   C'est le genre de propos que pourraient très bien tenir les harceleurs emmurés dans leur toute-puissance, intéragir à distance sur le corps d'une cible les ayant... [Lire la suite]
Posté par Elea LP à 17:07 - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : ,
29 novembre 2018

Picadilles nocturnes

  Aucun tir d'ondes intracrânien dans la nuit du 27 au 28 novembre dernier, le ou la pion(ne) m'avait réservé un autre traitement. Généralement, dès que je pose ma tête sur l'oreiller au moment du coucher, la fatigue m'envahit et les premières décharges arrivent afin de retarder l'endormissement. Suivant l'humeur, la disponibilité, la personnalité, le degré potentiel de sadisme et/ou de perversité du pion trônant au-dessus de ma tête à ce moment là, soit la nuit est ponctuée de quelques tirs modérés jusqu'au petit matin, soit... [Lire la suite]
Posté par Elea LP à 17:00 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,
27 novembre 2018

Sadiques, pleutres et inconscients

Les harceleurs sont dans une telle toute-puissance, qu'ils n'imaginent pas un seul instant que la situation dans laquelle ils ont mis leur cible, moi-même, se retourne un jour contre eux. A l'instar de celui que j'appelle le pion à la voiture carrée, venu hier en début d'après-midi, comme à son habitude, me priver de sieste en tirant autant que son sadisme le lui permettait dans mon genou gauche, provoquant non pas de douleur, contrairement aux tirs d'ondes électromagnétiques de la nuit, mais des tremblements sous-cutanés... [Lire la suite]

21 novembre 2018

Contre les violences faites aux femmes

Ce sera  la journée du 25 novembre 2018. Il y a des formes de violences exercées contre les femmes qui sont reconnues, et d'autres totalement occultées. C'est le cas pour le harcèlement électromagnétique ou torture électronique, consistant pour l'essentiel à utiliser un matériel high-tech envoyant des micro-ondes pulsées directement vers une personne, afin de la briser physiquement et psychologiquement.   
19 novembre 2018

Les pions et l'ennui

   Pour rappel, le pion dans le harcèlement collectif, est un personnage dévoué au groupe, et œuvre uniquement par un besoin de se satisfaire à travers le nombre. Quand il s'agit d'un groupe familial, ce qui est probablement le cas dans ma persécution, le sentiment d'appartenance est d'autant plus prégnant, et le besoin de se satisfaire est accompagné alors de celui de protéger la famille qui serait en danger, en raison du comportement indocile de la cible.    Le fantasme de protection est souvent employé dans... [Lire la suite]
Posté par Elea LP à 15:42 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,
13 novembre 2018

Le pion à la voiture carrée (suite)

       C'était lui qui était de faction ce lundi 12 novembre en début d'après-midi, dans le logement au-dessus de ma tête, prêt à envoyer les décharges électromagnétiques si j'osais m'assoupir, sachant que la nuit précédente avait été blanche. Voilà qui en dit long sur la propension au sadisme du personnage. Cela tombe mal pour moi, ce type a du temps à tuer. Le pion à la voiture carrée, c'est blingbling (harceleur en chef) en plus vieux. A partir de ce moment, on peut légitimement se demander si ledit sadisme... [Lire la suite]
Posté par Elea LP à 10:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,