14 septembre 2017

La privation de sommeil est une torture (suite)

  C'est leur truc, une gourmandise de sadique, facile et pas cher à perpétrer sur quelqu'un qui n'a rien demandé à part le fait de vivre décemment chez soi. Les harceleurs se goinfrent de ma maltraitance comme les enfants de friandises, en me privant de sommeil plusieurs nuits d'affilées pour ensuite apprécier du haut de leur insuffisance mentale, les effets dévastateurs sur ma santé.   Une fois que je craque, et leur crache ma colère à travers les murs, ils rétrogradent, satisfaits, repus de leur malfaisance. Je le... [Lire la suite]
Posté par Elea_proscrite à 17:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

09 septembre 2017

La terre peut bien se briser...

   Une guerre, un ouragan, un tremblement de terre, peu importe ce qui se passe dans le monde pour les harceleurs et leur statut ultra-gâté d'individus épargnés. Tout leur est dû, leur confort, leur train de vie privilégié, leur bien-être, et leur crétinerie cela va s'en dire.   Il peut bien se passer toutes sortes d'horreurs terrestres que cela ne les concerne aucunement, tout juste un tressautement de sourcil chagrin, avant de retourner à leur sale besogne, seul comportement qui vaille la peine aux yeux de ces... [Lire la suite]
Posté par Elea_proscrite à 18:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
07 septembre 2017

Fragile

      Si les deux dernières semaines ont été les plus calmes depuis que je survis en cet endroit, le harcèlement n'a jamais vraiment failli à sa bonne exécution. Depuis deux nuits les réveils ont repris, bardés de ces petits tirs d'ondes hypocrites, juste assez puissants pour briser mon sommeil et l'espoir fou que cela s'arrête.   J'entends toujours les mêmes pas au-dessus de ma tête, comme autant d'injonctions m'ordonnant de ne pas bouger, pas broncher, ni même respirer si possible. Cependant, je constate une... [Lire la suite]
Posté par Elea_proscrite à 16:19 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,
04 septembre 2017

Vigilance

  Après un virus carabiné et extrêmement violent dont je me remets tout juste, les harceleurs ont mis la pédale douce quant à ma maltraitance. Je rappelle que pour les victimes de privation intentionnelle de sommeil par ondes électromagnétiques, le déficit immunitaire est tel, que la sensibilité à tout germe, toute bactérie, exacerbée.   Notre sensibilité à des virus comme celui de la grippe ou d'une simple gastro-entérite équivaut à celle de personnes âgées, et nous met donc en situation de danger immédiat face à ce qui... [Lire la suite]
Posté par Elea_proscrite à 15:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
17 août 2017

Le doux parfum de la normalité

  Chaque absence prolongée de mon logement me renvoie à tous les possibles. J'ai l'impression alors d'avoir fait un cauchemar bien trop long et de me réveiller enfin, l'esprit ensoleillé. L'environnement est alors éblouissant, l'herbe plus verte, l'odeur des fleurs plus capiteuse, et le paysage s'offrant à mes yeux fait perler ces derniers, reconnaissants de s'être à nouveau ouverts sur quelque chose de beau.   J'ai envie de remercier toutes celles et ceux qui me sourient, insouciants de ce à quoi je crois avoir échappé, et... [Lire la suite]
Posté par Elea_proscrite à 15:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
27 juillet 2017

Faire le point entre les murs

  Quelquefois, je les interpelle en pleine nuit et leur envoie une pléthore d'insultes à travers les murs. Cette longue échappée de vocalises me fait du bien, je l'assume, même si je sais que cela peut éventuellement me desservir. Mes dérapages verbaux me sont necessaires, et il me semble également indispensable, du moins dans mon cas, de retranscrire le plus fidèlement possible les sensations et autres ressentis aiguillonnant mon quotidien. C'est une question de survie, et l'occasion d'observer comment mon corps et mon cerveau y... [Lire la suite]
Posté par Elea_proscrite à 16:10 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

20 juillet 2017

Trois ans...

The Truman Show   Voilà trois ans jour pour jour que je me trouve en ces lieux maudits. Je me rappelle de mon emménagement comme si c'était hier. Quelques semaines avant l'état des lieux, j'avais sauté sur l'annonce mentionnant la location d'un logement “totalement indépendant et sans aucune mitoyenneté” lequel allait peut-être me sauver de tout voisinage hostile.   Lors de ma première visite, et malgré l'ingratitude des lieux - environnement surbétonné, manque de verdure, absence de lumière dû au rez-de-chaussée – je... [Lire la suite]
Posté par Elea_proscrite à 16:21 - Commentaires [1] - Permalien [#]
18 juillet 2017

Nature et répit

  Les beaux jours me permettent fort heureusement d'échapper à mon calvaire, caractérisé par ma présence dans mon logement. Le retour en ces lieux méphitiques est cependant chaque fois un peu plus rude.   En observant les papillons, leur environnement d'une beauté fantastique, et la paisibilité des lieux invitant au repos tant quêté, je me suis dit que le paradis terrestre existait, pas si loin de chez moi d'ailleurs. Quelques dizaines de kilomètres, et me voici de nouveau à un cheveu de l'Enfer. Comment est-ce possible de... [Lire la suite]
Posté par Elea_proscrite à 15:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 juillet 2017

Les petits pas (suite)

  Impossible de savoir ce qui fait que telle nuit les harceleurs vont me canarder toutes les 10 minutes de tirs d'ondes électromagnétiques, et que telle autre ils vont me laisser dormir. Une chose est sûre, quand la nuit est épouvantable cela veut dire que le pion au-dessus de ma tête n'est pas venu pour dormir mais pour me réveiller.   Je ne pense pas, en effet, que la crapule du moment se mette en tenue de nuit, afin de s'enfouir dans les bras de morphée, mais se fait plutôt livrer des pizzas, ou autres hamburgers afin... [Lire la suite]
Posté par Elea_proscrite à 17:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
12 juillet 2017

On fait de nous des bêtes

  La nuit dernière, j'ai été martelée d'un nombre tellement important de tirs d'ondes électromagnétiques que je n'ai même pas pu les compter. Combien en ai-je reçu, 50, 100 ? Le plus pénible après ce calvaire nocturne est encore de parvenir à canaliser sa colère.   Ce matin je me suis levée les yeux injectés de sang suite à vaisseau sans doute éclaté pendant la nuit, et je n'ai pas reconnu mon regard, parce qu'il était devenu fou. J'ai repensé à un documentaire que j'avais vu sur les combats de chiens dans les pays de... [Lire la suite]
Posté par Elea_proscrite à 18:18 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,