01 mars 2018

La haine chevillée au tir d'onde

  C'était hier soir au coucher, de ces tirs d'ondes électromagnétiques suffisamment furieux pour vous faire décoller tout le haut du corps de votre lit. On dit que les ondes ne se voient pas, la haine qui s'y niche non plus, mais on peut les sentir toutes deux au centuple.   Le ou la harceleuse au-dessus de ma tête à ce moment précis, débordait de haine, et un assouvissement de cette dernière se faisait impérieux. Pourquoi ? Parce qu'il ou elle savait qu'il n'y aurait pas d'autres tirs ensuite, du moins pas avant le petit... [Lire la suite]

25 février 2018

Férocité en veille

    Il semblerait que les harceleurs “principaux” ne soient pas là. Du coup, une intendance semble (là aussi) avoir été diligentée pour maintenir une surveillance académique je dirais, et accompagnée d'une agressivité modérée si j'en juge par les dernières nuits passées relativement stables. Quelques décharges cependant au petit matin, afin de me faire comprendre que le matériel est toujours là, prêt à l'emploi, et les utilisateurs également. Demeure aussi cette intéraction des persécuteurs avec les appareils électriques... [Lire la suite]
Posté par Elea_proscrite à 11:36 - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , , ,
18 février 2018

20 % de sommeil par nuit

Bruand à gorge blanche   Le Bruand à gorge blanche est un passereau qui représente un grand intérêt, notamment pour les chercheurs américains, car il a cette particularité de pouvoir voler plusieurs jours d'affilée sans dormir. Intéressant pour l'armée lors de missions de longue haleine, souvent interrompues, voire échouées en raison de la fatigue de ses soldats. Idem pour le système capitaliste qui voit dans l'étude de cet oiseau l'espoir d'une rentabilité plus efficace de la part de ses salariés d'esclaves. Johnathan Crary... [Lire la suite]
Posté par Elea_proscrite à 10:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
17 février 2018

Quand on tombe dans l'eau, la pluie ne fait plus peur

  Dans les précédents logements, je suis toujours partie avant de laisser le harcèlement s'installer. Je m'étais rassurée en me disant que j'étais tombée deux fois de suite sur des crétins. Au troisième déménagement je ne pouvais plus me mentir. J'ai attendu et sondé mon environnement, j'admets, pétrie de trouille au départ par les différents procédés d'intimiditation mis en place dans ma persécution. Les crissements de pneus des véhicules des harceleurs, les coups de fils anonymes dont un particulier car pas de coupure au... [Lire la suite]
Posté par Elea_proscrite à 18:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
13 février 2018

Boucle d'or et les trois ours

  Elle a un prénom doux, deux syllabes qui glissent comme de la soie, et qui ne collent pas du tout avec la haine. Mais existe-t'il un prénom plus disposé qu'un autre à coller avec la haine ? Le sien est d'origine germanique, bon et alors ? On ne va pas faire de raccourci scabreux non plus. Non, Aldolf au féminin n'existe pas, rassurons-nous. On donne aussi des caractères aux prénoms, le sien équivaut à celui d'une personne franche et entière, passionnée. Mais quand on se penche sur les prénoms, on s'aperçoit qu'aucun n'a d'avis... [Lire la suite]
Posté par Elea_proscrite à 11:19 - Commentaires [1] - Permalien [#]
10 février 2018

Harcèlement électromagnétique (échantillon infrarouge)

Bien sûr l'élément ci-dessus ne constitue pas une preuve.Il viendra cependant s'ajouter à  la longue listed'éléments non probants accumulés durant toutes ces années de maltraitance. N'oublions pas que ce qui n'est pas probant aujourd'huile sera peut-être demain.
Posté par Elea_proscrite à 12:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

08 février 2018

Action-réaction

  Mes harceleurs ne m'ont laissé aucune chance. A partir du moment où j'ai posé le pied dans mon logement, le moindre de mes faits et gestes à été ponctué d'une punition immédiate, exécutée avec application et tout le soin nécessaire par mes autocrates de voisins, et leurs nombreux amis.   Taper sur le clavier de mon ordinateur portable fut un des premiers actes de ma part jugé répréhensible par une gentille famille, avide toutefois d'exercer un pouvoir tout neuf envers la dérangeante, forcément dérangeante personne que... [Lire la suite]
Posté par Elea_proscrite à 12:23 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
03 février 2018

A la gloire de Saint(e)-Sadique

   La nuit dernière, les amants diaboliques, dixit le couple de trentenaire faisant office de voisins, semblaient absents, je dis bien semblaient, car contrairement à eux je ne possède aucun laser me servant d'oeilleton pour voir à travers les murs. Je suppose donc avoir eu droit au ou à la sadique de service, méritant en son royaume d'être sacralisé(e,) si j'en juge par la nuit chaotique que je viens de passer. Un premier tir d'ondes envoyé là ou la perversité du sadique en question l'exige, ne m'a pas laissée grande... [Lire la suite]
01 février 2018

Le déni

Posté par Elea_proscrite à 17:13 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :
25 janvier 2018

Celles et ceux qui dorment

  Je ne peux m'empêcher de les envier, alors que mon discernement s'étiole face à leurs maux, leurs préoccupations et autres difficultés, lesquels me sont devenus étrangers et incompréhensibles malgré la réalité de leur peine. Une seule et unique question demeure dans ma tête, celle qui se pose irrémédiablement à toute personne placée en situation de grand danger, et dont la survie dépend intégralement de la solution trouvée à la question posée.   La privation de sommeil m'absout égoïstement de toute envie ou tentative de... [Lire la suite]
Posté par Elea_proscrite à 15:42 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,