18 avril 2018

Torture (au laser ?)

  Hier soir, en me couchant, j'imagine que j'ai dérangé Monseignôre et comparses. Les seigneurs et maîtres du bunker au-dessus de ma tête m'avaient laissée dormir la nuit précédente pour des raisons X, comme d'habitude, et ils ne l'entendaient manifestement pas de la même oreille la nuit d'après. Après quelques tirs d'ondes électromagnétiques, dont le fameux tic précurseur, histoire de bien viser, là aussi j'imagine, je ripostai en mettant mon magnéto en route (témoignage audio de ce que mes bourreaux me font subir) côté droit de... [Lire la suite]
Posté par Elea_proscrite à 19:17 - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags : ,

15 avril 2018

Personne ?

    La nuit dernière, après quelques tirs d'ondes électromagnétiques de circonstance, afin, j'imagine, de ne pas laisser retomber la pression exercée à mon encontre, les harceleurs m'ont laissée dormir. Cela méritait d'être mentionné, étant donné la rareté des fois où ils me laissent embrasser les bras de Morphée, même après le lever du jour.   Cela dit, et malgré ce jour dominical, à 7 h 45 j'étais réveillée, et à 9 h, debout, routine étant prise des réveils multiples. Aussi, contrairement à tous les autres jours,... [Lire la suite]
Posté par Elea_proscrite à 10:19 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,
09 avril 2018

"La lâcheté est la ressource des poltrons"

  C'est sans doute ce qui me vaut, en partie, l'acharnement du moment. Quelque part, j'ai mis ledit flagorneur - pour rappel le type fringuant nichant dans l'appartement au dessus de ma tête - face à sa lâcheté, et son orgueil de mâle en pleine puissance en a pris un coup. Ajouté à cela, mes ripostes quasi-systématiques à chaque salve d'hostilité, entamant quelque peu son ego et l'excroissance de ce dernier, ce qui n'arrange rien.   La première année de tirs d'ondes électromagnétiques, j'ai également essuyé toutes sortes... [Lire la suite]
08 avril 2018

Dernier message d'Ezechiel S. sur facebook

"C'est triste de penser que je vais mourir simplement parce que les gens ne savent pas distinguer entre corps astral, corps éthérique, corps physique, entre conscience, insconscient et subconscient, entre conformisme et fascisme ainsi qu'entre bonne blague sur le bouc émissaire et meurtre , entre viol sous controle mental et acte sexuel consenti." Ce message date du 27 novembre 2017. Ezechiel est victime de harcèlement électromagnétique et harcèlement en réseau. "Il n y a de guerre que lorsque les deux camps souhaitent la faire. IL... [Lire la suite]
Posté par Elea_proscrite à 16:39 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
07 avril 2018

Harcèlement électromagnétique, la mécanique du crime

  Quasiment pas dormi depuis lundi dernier. Une saloperie était au-dessus de ma tête cette nuit, me canardant de micro-ondes électromagnétiques, j'imagine là encore, pour ma désobéissance, mon refus de laisser le harcèlement s'installer, et ma dénonciation systématique à travers les murs, des comportements assassins de mes tortionnaires.   Hier soir, quand je suis rentrée du travail déjà épuisée de ma semaine, une voiture bien connue était garée sous mes fenêtres, repartie ce matin alors que je témoignais sur mon... [Lire la suite]
Posté par Elea_proscrite à 16:41 - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : ,

05 avril 2018

Dans la tête du flagorneur*...

  …trônant sur son balcon comme un seigneur sur son trône. C'est comme cela que m'est apparu hier celui qui me fait la bise, le seul à qui j'ai demandé textuellement si c'était lui qui me harcelait, et qui avait trouvé alors mes propos un tantinet agressifs. "Pourquoi tu me sautes dessus comme ça ? Je ne te fais rien moi !".   N'empêche qu'après quatre années de maltraitance et d'hostilités sortant tout droit de ce trou gigantesque du 1er étage, servant de logement aux harceleurs, il a bien fallu se rendre à... [Lire la suite]
04 avril 2018

Les rois nains

  Deuxième nuit désastreuse, les micro tirs d'ondes électromagnétiques se succédant au cour de la nuit, sans répit. C'est comme si les harceleurs m'en voulaient de ne pas m'avoir maltraitée durant le week-end de Pâques. Du coup, le besoin de se rattrapper est viscéral, comme une sangsüe accrochée à leur haine, indécollable, greffée à leur peau tel un mauvais abcès.   Ce midi, en rentrant chez moi, j'ai pu apercevoir trois hommes au pied de l'immeuble, l'air jovial, parmi eux se trouvait ledit flagorneur, toujours frais... [Lire la suite]
Posté par Elea_proscrite à 15:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
03 avril 2018

Prolepse de la médiocrité

  Depuis quelques jours la blonde s'arrange de nouveau pour que son véhicule se trouve dans mon angle de vue. "Coucou, je suis là, je vais te torturer, Ragnagna...Nananère" est une des interprétations possible à ce petit j'apparais-je disparais de la harceleuse fanfaronne.   C'est ta voiture que je vois ma belle, toi, je t'attends toujours ! C'est décidé, la lâcheté est blonde et a un joli profil du haut de sa haine. Hier soir, j'ai su très vite après ces quelques jours d'accalmie que les hostilités reprendraient parce... [Lire la suite]
Posté par Elea_proscrite à 11:52 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
28 mars 2018

Pyrogravure faciale

  Les harceleurs adorent ça, tracer sur mon visage des sillons invisibles mais pas indolores, et provoquant des démangeaisons aussi irrépressibles que spontanées. J'imagine qu'à ces moments précis, à l'instar d'ailleurs de bien d'autres dans le kit complet de ma maltraitance, ils se sentent les rois du monde, gonflés d'orgueil jusqu'à en exploser. C'est si facile quand on se trouve en possession de ces outils retors, que ce soit par l'intermédiaire de lasers, de pointes électriques ou tout autre petites saloperies électroniques... [Lire la suite]
Posté par Elea_proscrite à 18:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,