A ne pas confondre avec la synchronisation, même s'il y a similitude. La synchronicité, par définition, est le caractère d’un événement symbolique qui se produit à un moment significatif dans la vie d’une personne. Cela m'arrive tout les jours, à ce que j'appelle des moments T, moments convoités par les harceleurs, car déclencheurs d'actions hostiles dont ils ne se repaissent jamais assez. Ces médiocres esprits se gargarisent donc de se manifester en même temps que j'ose vivre, et précisément pendant cette foultitudes d'instants fugaces où je revendique mon droit à l'existence. Eh oui, je respire ! N'en déplaise au puit de haine dont mes bourreaux sont remplis, au point d'en déborder parfois jusqu'à l'absolue sottise.

   Après leur orgie de malveillances exercées sur tout ce qui ose être chez moi, raccordé à l'électricité, une sorte de silence puant s'installe, sans doute là l'odeur de leur satisfaction à avoir oeuvrer dans ce qui constitue pour eux le bon sens, et l'inaltérable sentiment du travail bien fait.

  Le week-end dernier, celle que j'appelle la sorcière contemporaine, l'aigreur accrochée à ses talons mitraillant le sol au-dessus de ma tête, faisait son apparition avec enfants dans ses jupons, en plein apprentissage du nuire, l'enfance leur accordant l'inconscience de leurs actes et ses conséquences, pour le moment. Bientôt, ils pourront appliquer en pleine conscience, le mal, tel qu'ils l'auront appris de leurs parents, comme on apprend à traverser la route en regardant des deux côtés, mais sans plus être tourmentés que cela par ce qu'ils font, persuadés - grâce à l'éducation scrupuleuse de leur géniteurs irresponsables mais coupables - qu'ils contribueront ainsi à l'effort communautaire de la pensée unique, la seule valable.

  Il y a cette synchronicité là, qui veut qu'au moment ou vous pensez différemment "on" estime, et puis "on" décide que vous pensez mal, et puis celle qui remonte des remugles d'évènements oubliés, ressurgissants à ces mêmes moments T, celle de ce que j'appelle des causes perdues, ou orphelines, pour lesquelles plus personne n'ose se battre, et qu'on vous fait désormais croire comme illégitimes, parce qu'arrive ce moment métronomique, durant lequel vos pauvres convictions s'effondrent, avec cette volonté totalement indépendante de vous exigeant que ce soit le cas.

vol-au-dessus-dun-nid-de-coucou-300x169

Vol au-dessus d'un nid de coucou, (1975)