Les harceleurs, du haut de leur respectable apparence, Blanche-Neige en tête (mamie-gâteau, ma très chère voisine transformée en DJ), ont en ce moment le vent en poupe. Le sadisme chevillé à leur médiocrité, ils ne cessent de me canarder en passant en revue tout l'horrible spectre de leur matériel assassin, m'envoyant tantôt des tirs d'ondes électromagnétiques m'enveloppant d'un état grippal instantané, pour poursuivre avec des ondes à déflagration m'imposant des prismes d'images fracassantes en plein coeur de mon cerveau meurtri, puis terminent avec des ondes propulsées au bout des pieds, sur les mains, et dans les oreilles, provoquant des douleurs aigües à faire hurler, si j'avais encore le cri possible.

  Si il ne m'a jamais semblé que l'espèce humaine soit prioritaire sur toutes les autres, aujourd'hui je pense même qu'elle ne mérite pas d'y survivre. Ce que l'homme renferme en lui de profondément dégénéré, il le doit paradoxalement à son intelligence, laquelle n'a visiblement pas suffit à le rendre digne de lui-même.

 

Blanche-neige

 

Enregistrer

Enregistrer